Médias

Médias : BBC Afrique et Africa n°1 Paris lancent « Le Débat »

Francis Laloupo (g.) et Lilianne Nyatcha, les animateur du "Débat". © DR

Depuis le début de septembre 2012, la British Broadcasting corporation (BBC) Afrique diffuse trois grands journaux en français via Africa n°1 Paris, suite à un accord de partenariat signé entre les deux radios. Lequel s'étoffe désormais d'une nouvelle émission d'actualité, coproduite par les deux stations : "Le Débat".

L’accord de partenariat avec Africa n°1 pour la diffusion de trois grands journaux quotidiens – BBC Matin (4h 30 TU), Midi (12 h) et Soir (18 h) – est une manière pour la BBC Afrique d’élargir son auditoire. « Il y a une importante diaspora africaine en région parisienne. C’est donc un moyen pour nous de pénétrer ce marché et d’établir un trait d’union entre cette diaspora et le continent africain. Nous avons retenu Africa n°1, parce qu’il n’y a pas d’autres radios panafricaines comparables à Paris », explique un journaliste de la radio internationale, à Londres.

Impossible en effet de faire un partenariat avec Radio France Internationale (RFI) Afrique, qui demeure la grande concurrente de BBC Afrique sur le continent.

"Le débat BBC Afrique – Africa n°1 Paris"

Africa n°1 peut également reprendre deux chroniques de BBC Afrique – L’invité et les Chroniques sportives -, mais ce n’est pas tout. Les deux stations ont décidé de coproduire une émission intitulée « Le débat BBC Afrique – Africa n°1 Paris », dont la première édition a été lancée le 6 octobre. Co-animée par Lilianne Nyatcha de BBC Afrique et Francis Laloupo d’Africa n°1, l’émission  porte sur les sujets marquants de l’actualité de la semaine, qui sont commentés par un invité et deux analystes politiques, qui peuvent être des journalistes. Ce nouveau rendez-vous se tient chaque samedi à 12 heures, heure française.

Autant dire que la discussion entre les deux stations sur le contenu de cette émission a été serrée. « Africa n°1 est une radio privée qui a une logique commerciale, ce qui n’est pas le cas de BBC. En outre, BBC Afrique a tenu à s’assurer que l’émission répondra aux valeurs et aux standards qu’elle promeut. Nous voulons avoir un contrôle éditorial sur l’émission au même titre que Africa n°1 », précise le journaliste de BBC Afrique.

En d’autres termes, pas question d’y introduire de la publicité ou de la sponsoriser. Autres questions en débat : quel type d’invités choisir ? Quels sujets privilégier ? Comment  orienter le débat ? À l’évidence, les deux stations ont fini par s’accorder sur les grands principes…

________

Par Muriel Devey, à Londres
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte