Politique

Maroc – France : Hollande et Mohammed VI affichent leurs accords

François Hollande et Mohammed VI. © AFP/Montage J.A.

Sahel, Palestine, Syrie... Mohammed VI et François Hollande partagent le même point de vue sur les différentes crises qui font l'actualité internationale. C'est du moins ce qui ressort d'un entretien téléphonique entre le roi du Maroc et le président français, dont le contenu a en partie été rendu public.

Une fois n’est pas coutume, l’Élysée et le Palais royal ont choisi de rendre publiques les grandes lignes d’un entretien téléphonique, le 28 novembre, entre François Hollande et Mohammed VI. Le communiqué des autorités marocaines situe la communication « convenue ces derniers jours » dans le cadre de la réunion de haut niveau, prévue à Rabat les 12 et 13 décembre sous la présidence de Jean-Marc Ayrault et d’Abdelilah Benkirane, les deux chefs de gouvernement.

Les deux communiqués officiels se félicitent de la visite que François Hollande effectuera au Maroc, début 2013, à l’invitation de Mohammed VI – qui avait été lui-même le premier chef d’État reçu par le président français après son élection. Cette annonce intervient au moment où l’Élysée prépare le voyage de François Hollande, les 19 et 20 décembre, à Alger, pour son premier déplacement présidentiel au Maghreb.

"Réaction collective"

Les deux chefs d’État ont aussi souligné la « convergence de leurs vues » sur la crise au Sahel, où la solution doit passer, selon Rabat, par « une réaction collective, ferme et ordonnée » de la communauté internationale. Le soutien des initiatives africaines pour sortir de la crise est également réaffirmé.

Concernant la Syrie, François Hollande et Mohammed VI ont pris date de la réunion des amis du peuple syrien, à Marrakech, le 12 décembre, qui doit permettre de recueillir une reconnaissance diplomatique pour la Coalition nationale de l’opposition syrienne.

Évoquant la situation au Proche-Orient, notamment la reprise du processus de paix israélo-palestinien, le communiqué du Palais royal révèle que Mohammed VI, « président du comité Al Qods, a exprimé ses remerciements à la France pour sa décision de voter, à l’Assemblée générale, en faveur du statut d’État non membre des Nations unies présenté par la Palestine. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte