Politique

World Policy Conference 2012 : le Moyen-Orient, l’Afrique et l’UE au centre des débats

Lors de la 4e WPC, en décembre 2011, à Vienne. © DR

Plus de 300 personnalités sont réunies à Cannes, du 7 au 10 décembre, pour une discussion autour des grands enjeux internationaux lors de la 5e World Policy Conference (WPC).

La cinquième édition de la World Policy Conference (WPC), club international de réflexion sur les grands enjeux politiques ou économiques mondiaux, se tient cette année à Cannes, du 7 au 10 décembre. Principaux thèmes abordés : l’avenir de l’Union européenne (UE), les conflits au Moyen-Orient, mais aussi la gouvernance économique mondiale ou le développement du continent africain.

Plus de 300 invités, décideurs politiques et économiques ou leaders d’opinion, étaient attendus dans les salons de l’hôtel Martinez, parmi lesquels le chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara, le président du conseil italien, Mario Monti, le directeur général de l’OMC, Pascal Lamy, le PDG de Total, Christophe de Margerie, le milliardaire anglo-soudanais, Mo Ibrahim, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, Lionel Zinsou (PAI Partners), Titus Naikuni (PDG de Kenya Airways) et Mostefa Terrab (OCP, Maroc). Sans oublier de nombreux anciens ministres des Affaires étrangères, de Hubert Védrine (France) à Igor Ivanov (Russie), en passant par Joschka Fischer (Allemagne) ou Ana Palacio (Espagne).

Puissances émergentes

Fondée en octobre 2008 par Thierry de Montbrial, par ailleurs directeur général de l’Institut français des relations internationales (Ifri), la WPC a pour objectif de réfléchir aux principaux enjeux de la mondialisation ainsi qu’aux chances et aux risques qu’elle suscite, en donnant la parole aux grandes et petites puissances mais aussi, évidemment, aux nations émergentes.

La naissance de la WPC a coïncidé avec la faillite de Lehman Brothers et le début de la dernière crise financière internationale. Depuis, l’actualité liée à la mission que s’est assignée la WPC n’a eu de cesse de se rebondir : crise de la zone euro, conflit syrien et tensions ravivées entre l’Iran et Israël, modification des rapports de force économiques entre le Nord et le Sud de la planète, etc. Autant de grain à moudre lors des sessions plénières ou des nombreux ateliers thématiques qui se pencheront au chevet d’un monde de plus en plus ouvert, mais aussi de plus en plus tenté par les replis, identitaires, nationalistes ou protectionnistes…

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte