Banque

Standard Bank veut ouvrir un bureau en Côte d’Ivoire

| Par
Standard Bank est présent dans 17 pays sur le continent africain.

Standard Bank est présent dans 17 pays sur le continent africain. © Benoît Decout/REA

Le sud-africain Standard Bank poursuit son expansion sur le continent. Déjà présent dans 17 pays africains, le groupe bancaire prépare l’ouverture de bureaux en Côte d’Ivoire et en Éthiopie.

Après avoir annoncé l’ouverture d’un bureau de représentation en Côte d’Ivoire en 2001, la banque sud-africaine Standard Bank récidive. À l’époque, le projet n’avait finalement pas abouti, sans doute en raison des troubles politiques qui ont agité le pays au début de la décennie (la rébellion a éclaté en septembre 2002). Cette fois-ci, Standard Bank prévoit non seulement d’ouvrir des bureaux en Côte d’Ivoire, mais aussi en Éthiopie.

Selon les déclarations d’un porte-parole de la banque à l’agence Reuters, ces opérations seraient encore à un stade préliminaire. Toutefois, leur réalisation confirmerait le recentrage des activités de Standard Bank sur le continent africain, où le groupe bancaire est présent dans 17 pays. Le choix de ces deux pays n’est pas anodin. Avec un PIB de 24 milliards de dollars en 2012, la Côte d’Ivoire est la première économie de l’Union économique et monétaire ouest-africaine. L’Éthiopie quant à elle – bien que relativement fermée aux entreprises étrangères – demeure le pays le plus peuplé d’Afrique après le Nigeria.

Lire aussi :

Dossier Finance : Les groupes sud-africains à l’assaut du continent
Barclays et Absa veulent donner naissance à la plus grande banque panafricaine
Pourquoi investir dans le secteur bancaire au sud du Sahara
Nedbank va exercer son option de rachat sur 20% d’Ecobank en novembre

Les banques sud-africaines poursuivent leur expansion subsaharienne

Standard Bank n’est pas le seul groupe bancaire sud-africain à entreprendre une expansion vers le reste du continent. La croissance des classes moyennes et le développement du commerce régional en Afrique occidentale notamment offrent de nouvelles opportunités que les établissements bancaires sud-africains souhaiteraient exploiter. Le chemin ouvert par Standard Bank en 1999, avec l’acquisition de 93 % d’Union Mortgage Bank (rebaptisé Stanbic Bank Ghana), a depuis été suivi par ses concurrents. Ainsi, FirstRand, deuxième banque du pays avec un chiffre d’affaires de 2,6 milliards de dollars en 2011, a acquis la Merchant Bank Ghana pour 750 millions de rands (environ 75 millions de dollars) en 2012.

En juillet 2013, Barclays Africa Group (ex Absa Group) a racheté huit des activités africaines de sa maison mère, le britannique Barclays, pour 18,2 milliards de rands (environ 1,7 milliards de dollars). Enfin, Nedbank, quatrième banque d’Afrique du Sud, détient une option pour acquérir 20% du groupe panafricain Ecobank dès novembre 2013.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer