Société

Charlie Hebdo : de la caricature de Mohammed à la biographie du Prophète en bandes dessinées

| Par
Charlie Hebdo publie le 2 janvier 2013 une biographie illustrée de Mohammed.

Charlie Hebdo publie le 2 janvier 2013 une biographie illustrée de Mohammed. © AFP

Charlie Hebdo s’expose une nouvelle fois aux critiques. Après avoir été la cible de nombreuses manifestations à travers le monde arabe suite à la publication de caricatures de Mohammed, l’hebdomadaire français publie, le 2 janvier 2013, une biographie illustrée du Prophète. Souci de pédagogie ou nouveau coup de pub ?

Promis, juré, ce n’est pas une nouvelle provocation de l’hebdomadaire satirique français. C’est bien une biographie de Mohammed, certes illustrée et représentant le Prophète, mais que les patrons du journal prétendent parfaitement autorisée (« halal », selon le terme utilisé dans l’avant-propos).  « Elle a été rédigée par des musulmans », explique ainsi Charb, directeur de publication de Charlie Hebdo. « C’est une compilation de ce qui a été écrit sur la vie de Mohammed par des chroniqueurs musulmans et on l’a simplement mis en images », renchérit-il.

Pas de provocation donc, selon l’hebdomadaire. Mais, une nouvelle fois, Charlie Hebdo prend le parti, dans ce numéro spécial, qui sera en vente en kiosques à partir du 2 décembre, de représenter Mohammed.  « C’est juste une tradition, ce n’est absolument pas inscrit dans le Coran. À partir du moment où ce n’est pas pour ridiculiser Mohammed, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas lire ce livre comme on lit au catéchisme des histoires de la vie de Jésus », justifie Charb.

Sacrée rentabilité

Une partie de la communauté musulmane risque cependant de ne pas l’entendre de cette oreille. L’hebdomadaire satirique s’est ainsi fait une réputation dans tout le monde arabe, depuis qu’il a publié des caricatures du Prophète dans un numéro spécial baptisé « Charia Hebdo », en novembre 2011. Les locaux de la rédaction avait à l’époque été incendiés et son directeur, Charb, menacé de mort.

Plus récemment, alors que le monde arabe était secoué par les manifestations qui ont suivi le film « Innocence of muslims », l’hebdomadaire avait récidivé. Publiant de nouvelles caricatures du Prophète, il s’était attiré les foudres de nombreux pays musulmans, faisant même craindre des manifestations d’extrêmistes à Paris.

Si la publication de cette biographie de Mohammed semble moins provocatrice que les précédentes, l’hebdomadaire espère sans doute faire grimper ses ventes. Lors de la première diffusion des caricatures du Prophète, en novembre 2011, le journal s’était vendu à 160 000 exemplaires en quelques jours. Il avait fallu en réimprimer 480 000. La meilleure vente de son histoire. Même « halal », ce numéro spécial ne manquera pas de surfer opportunément sur la vague.

Par Mathieu Olivier (@MathieuOlivier)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte