Politique

Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé inculpé, fin de cavale pour le « général de la rue »

La cavale de Charles Blé Goudé a pris fin. Arrêté au Ghana le 17 janvier, l’ancien leader de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) a été transféré à Abidjan et inculpé par la justice ivoirienne pour « crimes de guerre ». Un retour au pays après vingt mois d’exil pour ce pur produit du système Gbagbo.

Mis à jour le 22 janvier 2013 à 09:26

Charles Blé Goudé pourrait être trasféré à la CPI. © Reuters

Arrêté le 17 janvier près d’Accra (Ghana), et transféré à Abidjan moins de 24 heures plus tard, Charles Blé Goudé a été inculpé, lundi 21 janvier, par la justice ivoirienne pour « crimes de guerre ». Selon un communiqué que la télévision nationale ivoirienne, la RTI, a rendu public, « dans le cadre des procédures judiciaires ouvertes contre lui en Côte d’Ivoire », le leader des Jeunes patriotes « a été présenté ce matin [lundi 21 janvier] au juge d’instruction (…). Il lui est reproché notamment les faits suivants : crimes de guerre, assassinats, vols en réunion, dégradation et destruction de biens d’autrui. »

La cavale du « Général de la Rue » semble donc terminée. Retour sur son parcours, de la Fesci à Abidjan, en passant par l’exil ouest-africain.

Par Mathieu Olivier (@Mathieu Olivier)