Politique

RDC : la Monusco va assurer la protection de l’hôpital de Denis Mukwege à Bukavu

| Par
Denis Mukwege, de retour en RDC, va recevoir la protection de la Monusco.

Denis Mukwege, de retour en RDC, va recevoir la protection de la Monusco. © AFP

De retour en République démocratique du Congo (RDC) après un exil en Europe dû à la tentative d’assassinat qu’il a subie à Bukavu, le docteur Denis Mukwege va bénéficier de la protection de la Monusco. Des soldats devraient prochainement être déployés afin d’assurer la défense de son établissement.

L’exil du docteur Denis Mukwege en Belgique, qui a pris fin le 14 janvier dernier, a fait bouger les lignes en RDC. Cible d’une tentative d’assassinat le 25 octobre 2012 à Bukavu, le chirurgien, célèbre pour son action auprès des nombreuses femmes violées dans l’Est de la République démocratique du Congo, a profité de sa présence sur le territoire européen, pour obtenir l’aide de la France. Suite à son passage à Paris le 10 janvier, les autorités françaises ont obtenu la prise de décision par Hervé Ladsous, directeur général du Département des opérations de maintien de la paix de l’ONU, d’engager des troupes de la Monusco dans la protection de son hôpital, à Bukavu. Denis Mukwege est pressenti pour le prix Nobel de la paix 2013.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte