Politique

Portrait interactif : pourquoi le cardinal Monsengwo pourrait être le prochain pape

Le cardinal Monsengwo bénéficie de la confiance du pape démissionnaire Benoit XVI.

Le cardinal Monsengwo bénéficie de la confiance du pape démissionnaire Benoit XVI. © AFP

Si le successeur du pape démissionnaire Benoît XVI est africain, il sera peut-être congolais. Le cardinal Monsengwo est présenté comme papabile de plus en plus crédible. Qui est-il et quels sont ses atouts ?

Des onze cardinaux africains éligibles à la papauté, Laurent Monsengwo Pasinya, 73 ans, est de plus en plus cité comme le mieux placé pour succéder à Benoît XVI. La cote du prélat congolais devancerait désormais celui des autres candidats du continent – le Ghanéen Peter Turkson, le Nigérian John Onaiyekan ou le Guinéen Robert Sarah -, pressentis également pour succéder au souverain pontife. Mais l’archevêque de Kinshasa reste un personnage très engagé dans la vie politique de la RDC, ce qui pourrait jouer à son désavantage.

Le cardinal Monsengwo dispose en revanche d’autres atouts qui pourraient faire pencher la balance en sa faveur, notamment la confiance du pape démissionnaire Benoit XVI avec qui il a présidé, en octobre 2012, le dernier synode sur la nouvelle évangélisation organisé à Rome. À quelques jours de l’ouverture du Conclave – prévu, sauf changement de la Constitution apostolique, le 15 mars -, Jeune Afrique dresse un portrait interactif du possible successeur africain du pape.

Promenez votre souris au-dessus du portrait pour voir s’afficher le texte.
 

________

Par Trésor Kibangula

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte