Société

Didier Drogba, tours et détours d’un enfant de Yopougon

Mis à jour le 14 avril 2013 à 13:10

Beaucoup d’observateurs l’avaient enterré. Personne, cependant, ne l’avait oublié. Un temps exilé en Chine après avoir fait les beaux jours de l’Olympique de Marseille ou de Chelsea, avec qui il a été sacré champion d’Europe, Didier Drogba est peut-être en train de s’offrir une seconde jeunesse en Turquie, au sein d’une équipe de Galatasaray qui a fière allure. Retour sur l’itinéraire d’un enfant d’Abidjan qui a conquis la planète football.

Du quartier de Yopougon aux rives du Bosphore, Didier Drogba a tout gagné. Ou presque. Champion d’Europe avec Chelsea, meilleur buteur de Ligue 1 française avec l’Olympique de Marseille, légende chez les Bretons de Guingamp, l’Ivoirien a voyagé. Certains l’ont même cru perdu, alors qu’il posait ses valises en Chine. Mais, force est de reconnaître que, si le pari chinois est un échec, il lui a au moins offert l’occasion d’une renaissance. Désormais attaquant de Galatasaray, à Istanbul, Drogba est mieux qu’une star vieillissante : à 35 ans, il semble redevenu la terreur des meilleurs gardiens de la planète. Retour sur le parcours d’un prodige du ballon rond.

Par Mathieu Olivier