Politique

Tunisie : l’heure est grève pour Marzouki

L'oeil de Glez.

L'oeil de Glez. © Glez

On connaissait la minute de silence. Voici venue l’heure de grève. Une invention des agents de la Présidence de la République tunisienne…

C’est ce 17 avril qu’ils ont prévu un sit-in de 60 minutes, en signe de protestation contre « la négligence de leurs revendications, mentionnées dans les procès-verbaux des réunions de négociations ». Les agents n’ont pas exclu une escalade de la lutte avec recours à d’autres formes de protestation légales. Une grève de dessert ? Le président Moncef Marzouki a manifestement du mal à se faire respecter, y compris au cœur du pouvoir. Lors d’une de ses allocutions, en mai 2012 déjà, des agents de la Présidence lui avaient crié « Dégage ». Les grèves se multiplient. Le ministère des Affaires sociales en a recensé 126 au premier trimestre 2013.
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte