Culture

Téléréalité : Nabilla Benattia, profession bimbo

Nabilla et son célèbre "Non mais allô". © AFP

"Nan mais allo quoi ! T'es une fille et t'as pas de shampoing ? Allô ? C'est comme si je te dis, t'es une fille et t'as pas de cheveux !" Il aura suffi d’une phrase. Une simple petite phrase d'une rare idiotie mais jouée avec une telle intensité qu’on avait du mal à la croire feinte. Et c’est bien ce fait d’armes qui a propulsé Nabilla sous les projecteurs.

Candidate des « Anges de la téléréalité », après avoir participé à « L’amour est aveugle » sur TF1, la bimbo d’origine italienne et algérienne, mais de nationalité suisse, a réussi un coup de maître, jusqu’à faire parler d’elle dans une partie de la presse algérienne.

Avec son physique de poupée siliconée, elle est devenue en quelques jours seulement la coqueluche des réseaux sociaux et des médias, sa petite phrase étant répétée partout, des plateaux de télé aux cours de récréation. Succès improbable d’une décervelée ? L’explication est peut-être plus complexe. Car, si Nabilla Benattia (de son vrai nom) étudie l’anglais à la faculté, son projet professionnel est tout autre : elle veut devenir une seconde Kim Kardashian, renommée dans le monde entier.

Nabilla a ainsi discrètement déposé de nouvelles marques auprès de l’Institut national de la propriété industrielle français. Désormais, les  « Allô, non mais allô, quoi », « Allô quoi » et dérivés sont donc protégés par la loi et réservés à l’usage exclusif de la société de production des « Anges de la télé-réalité », dont Nabila serait l’égérie rémunérée. Bimbo oui. Mais de profession.

Par Mathieu Olivier

Cliquez ici pour retourner à la page principale >> Nabilla, Moundir, Steevy… stars "africaines" de la téléréalité

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte