Société

Maroc : la grande mosquée de Taroudant dévorée par les flammes

La grande mosquée de Taroudant, principal édifice religieux de la dynastie saâdienne, a été détruite mardi 7 mai par un incendie d’origine accidentelle. Elle était classée « monument historique » du Maroc.

Mis à jour le 7 mai 2013 à 16:27

La Grande mosquée de Taroudant, au Maroc, en feu, le 7 mai 2013. © AFP

D’après les autorités locales, le feu aurait pris sur des tapis à la suite d’un court-circuit. Aucune victime n’est à déplorer, mais l’édifice a été entièrement ravagé par les flammes. Selon les mêmes sources, des "pans entiers" de la mosquée se sont effrondrés.

Fouad Mhamedi, le gouverneur de la province, dans le sud-ouest du Maroc, s’est rendu sur place pour évaluer l’étendue des dégâts.

Érigée par le souverain saâdien Mohammed Cheikh, la Grande mosquée de Taroudant, à une centaine de kilomètres à l’est d’Agadir, était considérée comme la plus grande de cette dynastie ayant régné aux XVIe et XVIIe siècles.

Pouvant contenir jusqu’à 4 000 fidèles, elle était notamment célèbre pour son minaret haut de 27 mètres, dont la forme carrée était inspirée de celle de la Kaaba à La Mecque (Arabie saoudite). Des travaux de rénovation pour un montant de près de 7 millions de dirhams (près de 630 000 euros) avaient notamment été réalisés il y a quelques années.

(Avec AFP)