Archives

Tunisie : arrestation d’un Libyen en possession d’explosifs

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, un Libyen a été arrêté par la police tunisienne, mercredi 8 mai, alors qu’il tentait de faire rentrer dans le pays des explosifs.

Par
Mis à jour le 9 mai 2013 à 12:22

Un soldat tunisien regarde vers le mont Chaambi dans la région de Kasserine, le 1er mai 2013. © Abderrazek Khlifi/AFP

« La Brigade antiterroriste avec l’aide des unités de la garde nationale ont arrêté le mercredi 8 mai un Libyen voulant faire entrer une quantité d’explosifs (…) L’arrestation de ce terroriste a eu lieu après qu’il a été minutieusement suivi », explique jeudi le ministère de l’Intérieur, qui ne donne pas plus de précision sur la quantité d’explosifs saisie.

Sous couvert de l’anonymat, un enquêteur affirme cependant que 150 kilos d’équivalent TNT ont été retrouvés sur un bateau libyen dans le port d’El-Ketef, près de Ben Guerdane à quelques kilomètres de la frontière libyenne. « Le navire, repéré par des marins pêcheurs, contenait six caisses de 25 kilos chacune », a expliqué cette source.
Toujours selon cette dernière, trois personnes ont été arrêtées, « deux Tunisiens à Ben Guerdane et un Libyen, le propriétaire du bateau, à Djerba ».

Trafic d’armes

De l’aveu même des autorités, le sud de la Tunisie, est devenu un haut lieu du trafic d’armes du fait de sa proximité avec la Libye. Tripoli, Alger et Tunis se sont engagés en janvier à renforcer leur coopération aux frontières mais la mise en œuvre de cet accord est restée floue.

Le Premier ministre Ali Larayedh a assuré mercredi devant l’Assemblée nationale constituante que « la majorité des dépôts d’armes » ont été démantelés au cours des derniers mois. Mais les forces tunisiennes ont admis cette semaine pourchasser deux groupes armés liés à Al-Qaïda dans l’ouest du pays, à la frontières algérienne, autour du mont Chaambi et dans le Kef. Certains de ces combattants sont des vétérans de la rébellion islamiste au Nord Mali.

(Avec AFP)