Agroalimentaire

Siat Gabon enfin à la Bourse de Libreville

Pierre Vandebeeck, patron de Siat, n'exclut pas un deuxième listing à Maurice, au Nigeria, au Royaume-Uni ou en Côte d'Ivoire. DR ©

Siat Gabon va introduire le 3 septembre 5,5 % de son capital à la Bourse des valeurs mobilières de l'Afrique centrale (BVMAC), à Libreville.

On est loin des 30 % prévus au départ, mais, le 3 septembre, après de multiples contretemps, Siat Gabon va finalement proposer 5,5 % de son capital à la cotation sur la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC), à Libreville. Pour éviter que l’opération lancée fin mars ne se solde par un échec, Pascal Houangni Ambouroué, directeur général de la place gabonaise, et Rafaël Tung Nsue Bilogo, président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf), ont accepté une dérogation à la règle qui veut qu’au moins 20 % du capital soit coté pour qu’une introduction soit valide.

Lire aussi :

Siat Gabon victime de la guerre des Bourses de Douala et Libreville
BVMAC : l’introduction de SIAT Gabon reportée à 2013
Bourse de Libreville : deux emprunts en préparation

Deuxième listing

À la BVMAC, on se réjouit malgré tout de pouvoir enfin lancer le compartiment actions, et on assure qu’une autre introduction est déjà dans les tuyaux pour l’année prochaine : la Société africaine de recherche pétrolière et de distribution (Congo) envisagerait une ouverture de son capital sur la place.

De son côté, Pierre Vandebeeck, le patron de Siat, est loin d’être satisfait. Il n’exclut pas un deuxième listing à Maurice, au Nigeria, au Royaume-Uni ou même en Côte d’Ivoire.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte