Politique

Mali : l’ex-ministre de la Défense Soumeylou Boubéye Maïga crée son parti

Soumeylou Boubéye Maïga, ex-ministre malien de la Défense, a annoncé lundi 20 mai la création d’une nouvelle formation politique. Son « objectif immédiat » est de participer à la prochaine présidentielle, qui doit se tenir en juillet.

Par
Mis à jour le 20 mai 2013 à 14:07

L’ex-ministre malien de la Défense, Soumeylou Boubéye Maïga a annoncé lundi la création d’une nouvelle formation politique dont « l’objectif immédiat » est de participer à la prochaine présidentielle. « Nous venons de créer la Convergence des forces patriotiques (CFP) pour rassembler davantage les Maliens, pour construire un Mali nouveau. Notre objectif immédiat, est bien évidemment l’élection présidentielle de juillet », a-t-il déclaré, en tant que président de ce nouveau parti.

« La crise du nord du Mali, l’avenir du pays nécessitent des mesures urgentes, et nous sommes tout à fait disposés à jouer notre rôle », a-t-il ajouté.

Ancien ministre de la Défense, mais aussi ancien patron des services de renseignement maliens, Soumeylou Boubéye Maïga avait récemment démissionné de l’alliance pour la démocratie au Mali (Adéma), le principal parti politique du pays, dont il était l’un des vice-présidents.

Des élections coûte que coûte

De son côté, le président malien de transition, Dioncounda Traoré, a assuré le 14 mai à Bruxelles qu’il « ferait tout » pour que l’élection présidentielle, réclamée par la communauté internationale, débute le 28 juillet. La France, qui intervient militairement au Mali depuis le 11 janvier, insiste elle aussi pour que ce calendrier électoral soit respecté. Une nécessité selon Paris pour asseoir l’autorité de l’État malien, actuellement dirigé par les autorités de transition mises.

(Avec AFP)