Société

RDC : Carteron en passe de devenir le nouvel entraîneur du TP Mazembe ?

Patrice Carteron, le sélectionneur du Mali, est depuis quelques jours à Lubumbashi. Pas forcément un hasard, quand on sait que Moïse Katumbi, le président du TP Mazembe, est à la recherche d’un entraîneur.

Mis à jour le 20 mai 2013 à 17:41

Le site officiel du TP Mazembe a le sens de l’anticipation. Dimanche après-midi, Moïse Katumbi n’est pas arrivé seul au stade de Kamalando, avant le match de la Coupe de la CAF entre les Corveaux et les Mozambicains de Liga Muçulmana (4-0). Il était accompagné de Patrice Carteron (42 ans), sélectionneur du Mali depuis juillet dernier. Et le site du club congolais n’a pas vraiment donné dans la langue de bois, en affirmant que le Français « semble être le candidat numéro 1 à la succession de Lamine N’Diaye », puisque le technicien sénégalais est devenu directeur technique après l’élimination en Ligue des Champions le 7 mai dernier face aux Sud-africains d’Orlando Pirates (1-3, 1-0).

Le président de la Fédération malienne "surpris"

Moïse Katumbi, qui avait nommé après cet échec un collège d’entraîneur (Mihayo-Fall-Mulot-Mwakasu) s’active pour trouver un successeur à N’Diaye. « Je suis sous contrat avec le Mali (NDLR : jusqu’en 2014). J’effectue juste une visite amicale. Ce que je peux dire, c’est que Mazembe a de très belles installations », a expliqué Carteron à Jeune Afrique, lors d’un échange de SMS. Une situation qui a interpellé Hammadoun Kola Cissé, le président de la Fédération du Mali. « Je n’étais pas au courant de cette visite, j’ai eu l’information, comme vous, par Internet…  Je suis surpris, pas énervé. Patrice Carteron est peut-être allé superviser les joueurs maliens qui évoluent au TP Mazembe (B. Diarra, C. Traoré, A. Bagayoko et O. Cissé) », a répondu le dirigeant malien, sans grande conviction. « Je vais l’appeler pour avoir quelques explications. Il est sous contrat. Il n’est pas question qu’il parte. » À moins que la puissance financière de Moïse Katumbi ne finisse par l’emporter.

>> À lire : Moïse Katumbi : "Faire du TP Mazembe un des meilleurs clubs du monde"

Cette rumeur tombe plutôt mal pour le Mali, qui doit disputer le 28 mai prochain un match amical face à une sélection de Bretagne, afin de préparer les matches du mois de juin à Bamako contre le Rwanda (le 9) et le Bénin (le 16), en qualifications pour la Coupe du Monde 2014. Car les Aigles, qui comptent le même nombre de points (6) que l’Algérie, leader du groupe H grâce à sa meilleure différence de buts, sont toujours en course pour aller au Brésil dans un an.