Politique

(O)UA : quinquagénaire mais toujours adolescent

Le 25 mai, l’institution panafricaine célèbre le 50e anniversaire de la création de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), entre autosatisfaction prudente et autocritique… plus que timide.

Par - Glez
Mis à jour le 24 mai 2013 à 11:39

À cette occasion se tient, à Addis Abeba, depuis le 19 mai, la vingt et unième session ordinaire du Sommet de l’Union africaine, sous le thème :
« Panafricanisme et Renaissance africaine ». Pour donner plus de lustre à l’événement du cinquantenaire, la capitale éthiopienne a invité des  personnalités extérieures au continent, comme le président français François Hollande. À charge de la présidente de la Commission de l’U.A., Nkosazana Dlamini-Zuma, de dresser un bilan déjà jugé mitigé par les populations africaines. Elle a l’excuse de n’être aux commandes que depuis peu. Mais qu’en penseraient les pères fondateurs ?