Politique

Libye : le ministre de la Défense limogé, attentat à Sebha

Mis à jour le 27 juin 2013 à 17:13

Le ministre libyen de la Défense, Mohamed al-Barghathi, va être remercié. Ali Zeidan, le chef du gouvernement l’a annoncé, jeudi 27 juin, au lendemain affrontements meurtriers entre milices à Tripoli. La veille, un attentat à la voiture piégée a fait cinq morts à Sebha dans le sud libyen.

« Les membres du Congrès [national général, CGN] ont demandé au ministre [libyen] de la Défense de démissionner ou de quitter ses fonctions », a déclaré, jeudi 27 juin, le chef du gouvernement, Ali Zeidan. Mohamed al-Barghathi fait les frais des affrontements meurtriers entre milices qui ont eu lieu la veille à Tripoli.

Mercredi, des hommes armés de la ville de Zenten (ouest) avaient tenté de libérer cinq des leurs, arrêtés la veille par une « Katiba » (brigade), dont le QG se trouve dans le quartier d’Abou Slim, près du centre de Tripoli.

Visé par la nouvelle loi d’exclusion politique des anciens collaborateurs de Mouammar Kadhafi, Barghathi avait déjà présenté sa démission, début mai, mais avait finalement renoncé à la demande du gouvernement.

Voitures piégées à Sebha

L’annonce intervient également au lendemain d’un attentat à Sebha dans le sud libyen. « Trois voitures piégées ont explosé dans trois endroits différents et à une demi-heure d’intervalle », a indiqué à l’AFP Ayoub al-Zarrouk, membre du Conseil local de la ville.

Un responsable de sécurité a précisé à la chaîne Libya al-Ahrar que la première voiture a explosé près d’un commissariat de police, la deuxième dans un quartier commerçant et la troisième devant un hôtel. Il a confirmé que les trois véhicules étaient piégés.

Selon un nouveau bilan communiqué par le ministère de la Santé, cinq personnes ont été tuées et 97 autres blessées dans ces violences.

(Avec AFP)