Politique

Génocide rwandais : Paris ouvre une information judiciaire après la plainte contre Paul Barril

Le parquet de Paris a ouvert, mercredi 27 juin, une information judiciaire après une plainte de trois ONG qui accusent l’ex-officier de gendarmerie Paul Barril de « complicité de génocide » au Rwanda en 1994.

Par
Mis à jour le 27 juin 2013 à 17:03

Ce n’est pas une surprise. Alors que trois ONG avaient déposé, mardi 25 juin, une plainte pour complicité de génocide contre Paul Barril, le parquet de paris a décidé l’ouverture d’une information judiciaire contre l’ancien gendarme. Elle devra notamment analyser les circonstances d’un contrat d’assistance militaire passé avec le gouvernement de Kigali pendant le génocide de 1994.

L’association Survie, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH) et la Ligue française des droits de l’homme (LDH) avaient estimé, lors de leur dépôt de plainte, dans un communiqué, ne pouvait « ignorer les conséquences d’un tel accord permettant d’alimenter les crimes perpétrés au Rwanda durant cette période ».

(Avec AFP)

>> Pour aller plus loin sur la relation de Paul Barril avec le Rwanda, lire aussi : Rwanda : le capitaine, l’avion et le génocide