Politique

Afrique du Sud : les documents de la plainte contre Madla Mandela rendus publics

Depuis le 28 juin, la querelle familiale autour de la localisation des tombes de trois enfants de Madiba, est entre les mains de la justice sud-africaine. Dans les documents judiciaires – rendus public le 3 juillet – du dépôt de plainte contre Madla Mandela, on peut y lire les sérieuses inquiétudes de la famille sur l’état de santé de Nelson Mandela.

Mis à jour le 3 juillet 2013 à 21:30

Madla Mandela (2e en partant de la dr.) fait appel de la décision de justice. © AFP

La querelle opposant des membres de la famille Mandela au petit-fils Madla a pris un tournant judiciaire le 28 juin. Quinze membres de la famille ont déposé une plainte contre ce dernier pour avoir transféré, en 2011, les corps de trois des enfants de Madiba du cimetière de Qunu (sud), son village d’enfance, vers le cimetière de Mvezo, son village natal, situé à une trentaine de kilomètres. Ils entendent ainsi le forcer à rapatrier les corps à Qunu, où l’icône mondiale de la lutte contre l’apartheid souhaite être enterré.

>> À lire aussi : "Mandela face à la mort, ou la fierté du devoir accompli"

"Sa santé est en danger"

Dans les documents judiciaires rendus public le mercredi 3 juillet, on peut lire que la famille de Nelson Mandela craint « un décès imminent » du grand homme, qui est depuis plus d’une semaine dans un état critique à l’hôpital. « Il est placé sous assistance respiratoire, peut-on lire de la plume de sa femme Graça Machel et de celle de sa fille aînée Makaziwe. L’anticipation d’un décès imminent est basée sur des motifs véritables et sérieux ». « Sa santé est en danger », y est-il aussi écrit.

« Les requérants sont désireux d’enterrer leur père (…) dans la terre où se trouvent les restes de ses descendants », ont-ils ajouté, selon le site de l’hebdomadaire Mail & Guardian.

Après qu’un juge ait tranché, le 3 juillet, en faveur des plaignants, Madla Mandela a décidé de faire appel.

(Avec AFP)