Politique

Mali : le candidat Tiébilé Dramé demande le report du scrutin présidentiel

| Par
Tiébilé Dramé, alors chef de la délégation de Bamako à Ouagadougou, le 8 juin 2013.

Tiébilé Dramé, alors chef de la délégation de Bamako à Ouagadougou, le 8 juin 2013. © AFP

À quelque 20 jours de la tenue de l’élection au Mali, Tiébilé Dramé, candidat à la présidentielle et artisan d’un accord de paix entre le gouvernement malien et la rébellion touarègue, a officiellement demandé, le 8 juillet, à la Cour constitutionnelle le report du scrutin.

« Au nom du candidat Tiébilé Dramé, je viens de déposer une requête à la Cour constitutionnelle pour l’annulation du décret convoquant le collège électoral, pour violation grave de la loi », a déclaré Me Hamidou Diabaté, avocat de Tiébilé Dramé, candidat du Parti pour la renaissance nationale (Parena) à la présidentielle malienne (dont le premier tour est prévu le 28 juillet).

>> Lire aussi : « Mali : dernière ligne droite avant la présidentielle »

« Violation flagrante »

« Il y a violation de la loi, parce qu’elle dit que le collège électoral ne peut pas être convoqué tant que les listes électorales ne sont pas établies » sur l’ensemble du territoire national. « Or, les listes électorales des 13 communes de la région de Kidal (nord-est) ne sont pas établies », a ajouté l’avocat.

Me Hamidou Diabaté a précisé que l’ensemble des listes auraient dû, selon la loi électorale, être « établies entre le 5 et le 25 juin. Ce qui n’est pas le cas de la région de Kidal ». L’avocat de Tiébilé Dramé a affirmé avoir « bon espoir que la Cour » constatera qu’il y a « violation flagrante » de la loi dans la région de Kidal pour « en tirer les conclusions qui s’imposent », à savoir le report.

Depuis 5 juillet, la tension est vive à Kidal, berceau des Touaregs, où les manifestations, pour et contre la présence de l’armée malienne, se succèdent, selon des témoins. Trois soldats étrangers, dont un Français, ont été blessés lors de ces incidents. De sources militaires concordantes, le soldat français a été « très légèrement blessé » par un jet de pierre d’origine inconnue.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte