Politique

Congo : Yvonne Chaka Chaka, Lucy, P-Square… retour en force du Fespam

La neuvième édition du Festival panafricain de la musique  (Fespam) s’est ouverte le 13 juillet à Brazzaville. Deux ans après la bousculade meurtrière de 2011, avec une sécurité renforcée, l’heure est à nouveau à la fête. Récit d’un retour réussi.

Mis à jour le 15 juillet 2013 à 16:35

Lors de l’ouverture du 9e Fespam, tout a été fait pour faire oublier la dramatique édition précédente interrompue dès le premier jour après une bousculade meurtrière. Pour éviter un nouveau drame, le comité d’organisation n’a pas lésiné sur les moyens en mobilisant militaires, gendarmes et policiers aux alentours et à l’intérieur du stade.

Cet impressionnant déploiement sécuritaire n’a heureusement pas trop nuit aux festivités, ouvertes par la star Sud-Africaine Yvonne Chaka Chaka dont le pays est l’invité d’honneur du festival. L’artiste a tout donné pour mettre l’ambiance, n’hésitant pas à descendre dans la foule et ramener le public sur scène. Une scène qui a vu, ensuite, se succéder, pendant la soirée, des artistes en provenance de toute l’Afrique subsaharienne. Étaient présents les Éthiopiens du  groupe Lucy –  invité en l’honneur du président de L’Union africaine et Premier ministre éthiopien Hailémariam Desalegn (qui finalement s’est décommandé)-, les congolais  de  Werrason ou encore la star locale, Roga Roga et son groupe Extra-Musica.

Mais ce sont les P-Square, groupe phare de Lagos au succès continental, qui étaient incontestablement les plus attendus. Et leur prestation, largement à la hauteur de l’engouement qu’ils suscitent, a clôturé sur une note positive cette première soirée attendue depuis deux ans et célébrée par 15 000 Brazzavillois présents dans le stade.