Politique

Guinée-Bissau : Carlos Gomes Junior confiant dans ses chances de remporter la présidentielle

Mis à jour le 9 août 2013 à 13:45

Depuis le Portugal où il s’est exilé, l’ancien Premier ministre bissau-guinéen Carlos Gomes Junior a annoncé, le 8 août, son intention de rentrer dans son pays pour participer à la présidentielle du 24 novembre. Un scrutin qu’il estime pouvoir remporter.

Il n’a pas donné de date précise de son retour en Guinée-Bissau. Mais Carlos Gomes Junior, président du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), n’a pas caché ses intentions et son optimisme. Depuis Lisbonne où il vit en exil depuis le coup d’État d’avril 2012, l’ancien Premier ministre a affirmé, le 8 août, vouloir rentrer dans son pays pour participer et gagner la présidentielle prévue le 24 novembre.

"Nous sommes en train de créer les conditions pour ce retour", a-t-il expliqué à ses compatriotes lors d’une conférence de presse dans un hôtel de la capitale lisboète. Et "je vais remporter les élections", a-t-il ajouté, confiant.

Lors du dernier scrutin présidentiel organisé en Guinée-Bissau en mars 2012, Carlos Gomes Junior, 63 ans, était arrivé en tête avec 49 % des voix au premier tour. Mais entre les deux tours, un coup de force avait renversé l’exécutif, court-cuitant le processus électoral.

Pour l’élection présidentielle à avenir, deux autres personnalités se sont déjà déclarés candidats : Tcherno Djalo, ancien ministre de l’Éducation et Helder Vaz, ancien directeur de la Communauté des pays de langue portugaise (Cplp).

Le même jour, le 24 novembre, des élections législatives sont également prévues sur l’ensemble du pays. Un double scrutin pour mettre fin à la transition politique et rétablir les institutions constitutionnelles bissau-guinéennes.

_________________

Par Trésor Kibangula