Politique

Le président malien IBK en visite en Côte d’Ivoire

IBK, 68 ans, nouveau président du Mali.

IBK, 68 ans, nouveau président du Mali. © Reuters

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé, vendredi 30 août, en fin de matinée, à Abidjan. Il est en Côte d’Ivoire pour une visite de moins de 24 heures.

Après la visite express au Tchad, place à la Côte d’Ivoire. IBK, qui doit officiellement être investi le 4 septembre, a été accueilli à sa descente d’avion par le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara, également président en exercice de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Un tête-à-tête entre les deux dirigeants est prévu au palais de la présidence ivoirienne. Le 14 août, Alassane Ouattara avait été un des premiers dirigeants africains à féliciter le nouveau président du Mali pour son élection et lui avait promis l’appui de l’organisation régionale ouest-africaine.

Le 26 août, IBK s’était rendu au Tchad pour remercier le chef de l’État tchadien Idriss Deby Itno de son appui dans la guerre contre des groupes jihadistes dans le nord du Mali. Il avait rencontré le président Deby Itno sur son lieu de vacances, à Iriba, dans l’est du Tchad. Il lui avait notamment exprimé "toute sa reconnaissance (…) pour le sacrifice suprême consenti par les Tchadiens dans le nord du Mali", d’après la présidence tchadienne.

Quelque 2 000 soldats tchadiens – dont un fils militaire du président Deby Itno –  ont été en première ligne dans les combats contre les groupes islamistes armés. Les Tchadiens, qui ont officiellement perdu au moins 38 hommes au Mali, ont combattu aux côtés de l’armée française, notamment lors de la bataille du massif des Ifoghas, sanctuaire d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dans l’extrême nord du pays.

Voyage au Gabon

Des sources non officielles ont aussi indiqué qu’Ibrahim Boubacar Keïta s’était également rendu au Gabon cette semaine, notamment à Franceville (sud-est), région natale du défunt président gabonais Omar Bongo Ondimba, qui y est inhumé. Interrogé à ce sujet, son entourage a refusé de se prononcer.

Le 4 septembre est le délai constitutionnel fixé pour l’investiture d’IBK, qui se déroulera en deux temps. Il sera officiellement investi président le 4 septembre, mais une seconde cérémonie, en présence de nombreux chefs d’État, aura également lieu le 19 septembre.

Ibrahim Boubacar Keïta est un ancien Premier ministre et ancien président de l’Assemblée nationale. Il a remporté le second tour de la présidentielle du 11 août au Mali avec 77,62% des voix face à son rival, l’ancien ministre des Finances Soumaïla Cissé, qui en a obtenu 22,38%.

(Avec AFP)

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte