Politique

Un jihadiste américain tué par les Shebab

Omar Hammami aurait été tué la semaine dernière. © AFP

Un jihadiste américain qui combattait en Somalie serait mort jeudi selon des témoins. Il aurait été abattu lors d’une fusillade avec des anciens alliés shebab.

C’est un homme activement recherché par les Américains qui aurait été tué. En effet, le département d’État promettait 5 millions de dollars (3,8 millions d’euros) de récompense pour sa capture. Né en Alabama, Omar Hammami, plus connu par son surnom de Al-Amriki ("l’américain") était l’un des plus célèbres combattants étrangers en Somalie. Âgé de 29 ans, il avait rejoint ce pays en 2006, comme des dizaines d’autres américains, dont des membres de la communauté somalienne de Minneapolis. Il travaillait au recrutement de jeunes recrues étrangères pour les Shebab, à travers des chansons de rap en anglais.  Dans ses clips, on pouvait ainsi le voir promouvoir avec enthousiasme la lutte du groupe armé islamiste pour renverser le gouvernement Somalien, soutenu par la communauté internationale.

Des résidents du village de Bardhere, dans le sud de la Somalie ont affirmé à l’AFP que "Amriki" avait été tué, ainsi que deux autres combattants, lors d’une fusillade avec des  Shebab. Des sites internet extrémistes, dont l’un était lié à Hamami, ont confirmé sa mort, ainsi que celle d’un autre étranger, Osama Al-Britani ("Le Britannique"). La porte-parole adjoint du département d’État à Washington, Marie Harf, a précisé qu’une investigation avait été lancée pour vérifier ces informations.

Depuis 2012, Hammami avait affirmé sur internet que sa vie était menacée par les Shebab, en raison de divergences à propos de l’interprétation de la Charia (loi islamique) et de questions stratégiques.

Les Shebab divisés

Il semblerait que Hammami  ait été victime de luttes intestines au sein du groupe islamiste. Il s’était brouillé avec Ahmed Abdi Godane, le leader des Shebab et dont la tête est mise à prix à 7 millions de dollars. Hammami accusait ce dernier d’avoir trahi et mené à la mort en 2011 Fazul Abdullah Muhammad, le précédent chef présumé d’Al-Qaïda en Afrique de l’Est, et probable responsable des attentats de 1998 sur les ambassades américaines de Nairobi et Dar es Salam.

La mort de Hammami, comme celles de nombreux autres islamistes, serait liée à la lutte de Godane pour le contrôle des Shebab. Selon Abdi Aynte, directeur du think tank Somalien Heritage Institute for Policy Studies, si la mort de l’américain est confirmée, cela signifierait que "l’alliance anti-Godane est presque neutralisée".

Au sein du groupe, il y aurait schisme entre les nationalistes, dont l’agenda est de bouter hors du pays les 17 700 soldats de l’Union Africaine, afin de renverser ensuite le gouvernement Somalien ; et les partisans de Godane, rêvant d’une révolution jihadiste mondiale.

Le jour de la mort d’Hammami, le groupe a revendiqué une attaque à Kismayo, contrôlée par Ahmed Madobe, ancien allié islamiste de Godane. Plusieurs de ses hommes ayant été tué, le seigneur de guerre, légèrement blessé, a juré de se venger lors d’une conférence de presse. En juin, les partisans de Godane ont assassiné  deux co-fondateurs du groupe, dont Ibrahim Haji Jama Mead, surnommé Al-Afghani ("l’afghan") et recherché pour 5 millions de dollars. De son côté, le leader islamiste Hassan Dahir Aweys, allié aux Shebab depuis 2010, a dû fuir la purge, après avoir critiqué le commandement de Godane. Il a depuis été arrêté à Mogadiscio. 

Malgré les divisions, les Shebab sont forts de 5 000 hommes, et restent "la principale menace contre la paix et la sécurité en Somalie", indiquait en juillet un rapport du Groupe de contrôle de l’ONU. Quelques 200 combattants étrangers combatteraient pour le groupe islamiste selon un institut de recherche britannique, le Royal United Services Institution.

(Avec AFP)
 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte