BTP & Infrastructures

Ghana : le chinois CSOC va construire deux nouveaux ports fluviaux

| Par
En 2011, plus de 171 000 tonnes de marchandises ont transité par le port de Tema, le plus actif du Ghana.

En 2011, plus de 171 000 tonnes de marchandises ont transité par le port de Tema, le plus actif du Ghana. © Reuters

Le gouvernement ghanéen a annoncé la construction de deux nouveaux ports fluviaux pour desservir l’intérieur du pays. Un contrat à 314 millions de dollars pour le chinois CSOC.

Les autorités ghanéennes ont signé le 2 septembre un contrat de 314 millions de dollars avec China Shipbuilding and Offshore Company International (CSOC), géant de la construction maritime, en charge de la réalisation de deux terminaux fluviaux. Le premier serait situé au sud du lac Volta, sur le site d’Akosombo à une centaine de kilomètres du port maritime de Tema, le second à 500 kilomètres plus au nord, dans la ville de Buipe le long de la Volta Noir ou alors à Yapei installée sur la Volta Blanche. Les autorités devraient prendre leur décision finale dans les prochains mois. Les travaux sont en effet prévus pour démarrer en novembre prochain afin d’être livrés en 2017.

Lire aussi :

Kenya : le port de Mombasa tente de faire face à la concurrence tanzanienne
Dossier transport maritime : les ports africains passent au privé
Les pays africains doivent se doter de législations portuaires adaptées

Un corridor de transport multimodal

Les caractéristiques des deux ports n’ont pas été précisées, mais ces nouvelles installations rentrent dans le vaste dossier du Corridor oriental de transport multimodal que le gouvernement entend mettre en place entre la côte et les régions centrales du pays. « Ce projet a pour but d’étendre le développement à l’ensemble du pays », a rappelé la ministre des Transports, Dzifa Attivor. Entièrement financé par la China Development Bank, le contrat signé avec CSOC porte également sur la construction et la livraison de deux porte-conteneurs flambant-neufs dédiés à la navigation intérieure.

Selon les autorités ghanéennes, 90% du commerce international du pays est réalisé par voie maritime et les ports de Tema et de Takoradi concentrent l’essentiel des exportations et importations du pays.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer