Bourse

Amethis collecte 150 millions de dollars auprès de l’Opic

Luc Rigouzzo, cofondateur d'Amethis Finance. DR

Luc Rigouzzo, cofondateur d'Amethis Finance. DR ©

La société d’investissement Amethis Finance et l’Overseas Private Investment Corporation américaine ont signé aujourd’hui jeudi 5 septembre une ligne de crédit de 150 millions de dollars.

La société financière panafricaine Amethis Finance, basée à Paris, et l’agence d’aide au développement américaine Overseas Private Investment Corporation (Opic) ont signé aujourd’hui jeudi 5 septembre une ligne de crédit de 150 millions de dollars. Ce partenariat avec l’Opic doit permettre à Amethis Finance de financer ses projets d’investissement sur le continent africain.

Amethis, qui a déjà levé 170 millions de dollars de capital auprès d’investisseurs privés africains, européens et américains et 150 millions de dollars de dette – déjà auprès de l’Opic – porte ainsi sa puissance de feu totale à quelque 470 millions de dollars. La société continue d’ailleurs de lever de l’argent et espère atteindre à terme un total de 300 millions de dollars en capital.

Lire aussi :

L’investisseur Amethis invente son propre modèle
Amethis : premier deal en Côte d’Ivoire
Kenya : Chase Bank lève 10,5 millions de dollars auprès d’Amethis

Dette et capital

Parmi les sociétés d’investissement actives en Afrique, la société dirigée par Luc Rigouzzo et Laurent Demey a la particularité d’investir en capital ou en dette de long terme, deux types d’instruments qu’elle entend garder distincts, mais qui lui offrent plus de souplesse. Avec le prêt à long terme de l’Opic, l’offre en equity sera ainsi complétée par une offre en dette qui augmente également sa capacité à financer des projets sur le long terme.

Cette ligne est destinée principalement au financement de secteurs considérés comme prioritaires pour le développement et la croissance de l’Afrique subsaharienne, que ce soit dans les services financiers, l’agro-industrie et tous les secteurs qui accompagnent la croissance de la consommation urbaine (énergie, bien et services de base).

En 2012, l’Opic a engagé 907 millions de dollars dans des projets au sud du Sahara ; l’Afrique représente désormais un quart de son portefeuille.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte