Politique

Soudan : des manifestants incendient le siège du parti au pouvoir, près de Khartoum

Le siège du Parti du congrès national, au pouvoir au Soudan, a été incendié mardi par des manifestants à Oumdurman, ville voisine de Khartoum. Ceux-ci protestaient contre l’augmentation des prix du pétrole, qui ont presque doublé suite à une circulaire de la compagnie pétrolière du Soudan.

Par
Mis à jour le 24 septembre 2013 à 18:30

Des manifestants s’en sont pris, mardi 14 septembre, aux locaux du Parti du congrès national, au pouvoir au Soudan, à Oumdurman, près de la capitale Khartoum. Le siège de la formation politique a été pillé puis incendié par des protestataires qui entendaient protester contre la hausse des prix du pétrole et donc de l’essence à la pompe.

L’augmentation, annoncé aux stations-service par une circulaire de la compagnie pétrolière du Soudan, pouvait difficilement passer inaperçue. Le prix de l’essence à la pompe est passé à 20,8 livres soudanaises (4,71 dollars) le gallon contre 12,5 livres (2,83 USD), et celui du gazole à 13,9 livres (3,14 USD) contre 8,5 livres (1,92 USD). La bonbonne de gaz de 15 kg est désormais proposée à 25 livres (5,66 USD).

"J’ai vu les trois étages du siège du parti prendre feu et des gens qui fuient en emportant des meubles", a raconté un témoin de l’événement. De telles attaques avaient déjà eu lieu lundi à Wad Madani, chef lieu de la province d’Al-Jazira, dans le centre du pays, avant de s’étendre à Omdurman et à Khartoum. Selon la police, un manifestant a été abattu, lundi soir, par des hommes armés non identifiés, durant un rassemblement dans le centre du pays pour protester contre l’augmentation des prix du pétrole.

(Avec AFP)