Politique

Nairobi : fin du siège du centre commercial, des experts en explosifs inspectent les lieux

| Écrit par Benjamin Roger
Des soldats des forces spéciales kényanes à l'extérieur du centre commercial Westgate à Nairobi

Des soldats des forces spéciales kényanes à l'extérieur du centre commercial Westgate à Nairobi © AFP

Des experts vérifient, mercredi, « qu’aucun engin explosif n’a été laissé » dans le dédale de magasins du centre commercial de Nairobi, dont le siège a pris fin la veille. Le bilan provisoire officiel est de 61 civils et 6 militaires tués, 5 terroristes ont été abattus et 11 suspects présumés arrêtés. 

Mis à jour le 25/09 à 9h50

Après plus de trois jours de siège, la sanglante attaque du centre commercial Westgate Mall de Nairobi a pris fin, mardi 25 septembre, en début de soirée. Lors d’un discours officiel à la télévision nationale, le président kényan Uhuru Kenyatta a annoncé que les forces de sécurité avaient totalement repris le contrôle du batîment, violemment attaqué par un commando d’islamistes Shebab samedi dernier.

Des experts en explosifs inspectaient mercredi le centre commercial Westgate dévasté de Nairobi, à la recherche d’éventuelles bombes dissimulées par les islamistes avant la fin du siège. Un journaliste de l’AFP a aussi vu des équipes de chiens renifleurs, mobilisés pour rechercher d’éventuelles bombes, mais aussi les corps de tout ou partie des portés disparus – 60 personnes au moins.

D’après le président kényan, 61 civils et 6 membres des forces de sécurité ont été tués. 5 assaillants ont été abattus par balles et 11 suspects présumés arrêtés. Ce bilan est encore provisoire car trois étages du centre commercial se sont effondrés lors des opérations. Des corps, "y compris ceux de terroristes", pourraient être enfouis sous les décombres.

"Nous avons humilié et vaincu nos assaillants", a souligné Uhuru Kenyatta, précisant que des investigations étaient en cours pour déterminer si des Américains et une ressortissante britannique faisaient partie du commando. "Ces lâches affronteront la justice, tout comme leurs complices et leurs chefs, où qu’ils se trouvent", a-t-il promis.

Après avoir annoncé un deuil national de trois jours à partir de mercredi, le chef de l’État kényan est longuemment revenu sur la solidarité et l’entraide de ses compatriotes durant ce tragique épisode. "Je suis très ému et très fier d’être votre président", a-t-il notamment déclaré.

Pour revenir sur les évènements de mardi, vous pouvez consulter notre suivi en direct de la dernière journée de siège du Westgate Mall.

___

Benjamin Roger

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte