Politique

Sénégal : le retour progressif de l’eau annoncé à Dakar

Des personnes cherchent de l'eau à un point de distribution, à Dakar le 26 septembre 2013. © AFP

Les travaux de réparation de la panne qui a provoqué trois semaines de pénurie d'eau à Dakar touchent à leur fin. La société chargée de la production et de la distribution de l'eau au Sénégal a annoncé mardi le retour progressif à la normale du fonctionnement du réseau.

L’eau pourra de nouveau couler des robinets à Dakar. La Société des eaux (SDE) a annoncé, le 1er octobre, la fin des travaux de réparation de la panne qui a affecté "la conduite principale" de l’usine à Keur Momar Sarr, localité de la région de Louga (nord du Sénégal), entraînant trois semaines de pénurie dans la capitale sénégalaise.

"Les travaux de réparation ont pris du temps compte tenu de la complexité et de la délicatesse des interventions sur des conduites de gros diamètres" entre autres raisons, et ils "se sont finalement achevés" lundi, "ce qui a permis la reprise progressive du fonctionnement de l’usine" tard lundi soir, a expliqué la SDE dans un communiqué.

La SDE s’est excusée auprès de ses clients "qui ont subi les désagréments causés par cette situation", informant "que le retour à la normale se fera progressivement sur le réseau". "Le dispositif de camions-citernes et des points d’eau gratuits installés dans différents quartiers sera maintenu encore durant les prochains jours", a-t-elle précisé.

>> Lire aussi : Sénégal : Macky Sall tente de rassurer les Dakarois, qui cherchent de l’eau… sur Internet !

Réparation provisoire

Le retour de l’eau n’était toutefois pas généralisé jusqu’à mardi après-midi : certains Dakarois ont fait état d’un écoulement faible et timide à leurs robinets, d’autres ont indiqué avoir eu brièvement de l’eau dans la journée tandis que d’autres assuraient ne pas avoir en avoir une goutte.

L’usine de Keur Momar Sarr "participe à hauteur de 40 % dans l’approvisionnement en eau de Dakar", d’après la SDE, indiquant que la remise en état de la pièce cassée a mobilisé des techniciens et agents de trois sociétés basées à Dakar.

Selon l’ambassade de France il s’agirait d’une réparation provisoire de la pièce défectueuse, une nouvelle pièce devrait être usinée par une entreprise française avant d’être installée à la mi-octobre.

De même source, on précise que les travaux sont financés par un prêt de l’Agence française de développement, d’un montant non encore précisé.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte