Politique

Législatives guinéennes : Sidya Touré annonce que l’opposition se retire du comptage des voix

L’opposition guinéenne a décidé, jeudi, de se retirer du processus de comptage des voix des législatives du 28 septembre. Son porte-parole Sidya Touré parle de « cinéma » et « casus belli ».

Par
Mis à jour le 3 octobre 2013 à 17:41

Un centre électoral avant le décompte des voix, le 30 septembre 2013 à Matoto, en Guinée. © AFP

"Nous avons demandé à nos représentants à la Commission nationale de centralisation des votes qu’ils se retirent. Comment participer alors que l’on ne nous autorise pas à défendre nos thèses, qu’on nous interdit de prendre la parole? C’est du cinéma et nous avons estimé que c"est un casus belli", a déclaré, le 3 octobre Sydia Touré, le porte-parole de l’opposition guinéenne.

Sidya Touré avait indiqué auparavant à la presse que l’opposition rejetait catégoriquement la victoire du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG, au pouvoir) dans deux villes moyennes situées au nord de Conakry, Dubréka et Fria, annoncée par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Dans la matinée, l’opposition avait une nouvelle fois mis en garde le pouvoir contre tout détournement des votes des législatives, alors que la Ceni continue de publier au compte-gouttes des résultats officiels provisoires qui ne permettent pas encore de dégager de tendance.

(Avec AFP)