Politique

Guinée : l’opposition demande l’annulation des législatives

Les chefs de file de l'opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré, le 20 septembre 2 © AFP

L'opposition guinéenne a officiellement demandé, vendredi, "l'annulation pure et simple" des élections législatives du 28 septembre et "invite ses sympathisants à se tenir prêts dans l'attente d'un mot d'ordre de manifestation dans les prochains jours".

Après avoir annoncé qu’elle se retirait du processus de comptage des voix, l’opposition a exigé, vendredi 4 octobre, "l’annulation pure et simple" des élections législatives du 28 septembre. Dans une déclaration commune lue à la presse à Conakry, les principaux partis d’opposition dénoncent "l’importance des fraudes constatées et du caractère partial du scrutin".

>> Lire aussi : Sidya Touré : "Nous n’apportons plus notre caution au comptage des voix" des législatives en Guinée.

"En dépit de ses mises en garde répétées, l’opposition constate que le pouvoir et la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) persistent à publier des résultats électoraux qui ne reflètent nullement la réalité des urnes", ajoute le texte, qui parle également de "hold-up électoral".

Mobilisation

Dans ce communiqué, l’opposition "n’exclut pas de recourir à toute forme légale de protestation, y compris des manifestations sur toute l’étendue du territoire et invite ses sympathisants à rester mobilisés et à se tenir prêts dans l’attente d’un mot d’ordre de manifestation dans les prochains jours".

"Nous ne nous reconnaissons pas dans les résultats qui sont en train d’être publiés. Des résultats faux qui ont donné le RPG [Rassemblement du peuple de Guinée, parti au pouvoir, NDRL] vainqueur notamment dans la circonscription de Fria où le taux de chômage est exponentiel. Personne n’a pu voter pour le parti d’Alpha Condé dans cette partie du territoire national. C’est l’opposition qui l’a largement emporté là-bas", avait déclaré jeudi à Jeune Afrique, Sidya Touré, président de l’Union des forces républicaines (UFR) et porte-parole de l’opposition.

(Avec AFP)

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte