Politique

Lampedusa : « the place to be » se rebiffe

| Par Jeune Afrique
L'oeil de Glez.

L'oeil de Glez. © Glez

Pour les stars occidentales du show-biz ou de la politique, Lampedusa devient le lieu à la mode où s’afficher au côté d’une misère pas trop éloignée. Mais les populations ne se laissent plus prendre au jeu de la médiatisation…

Quelques jours après le naufrage d’une embarcation qui a coûté la vie à plus de 300 migrants, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le président du Conseil italien, Enrico Letta, répondaient, ce mercredi, à l’invitation du maire de la localité. Ils y ont été accueillis par des cris indignés des habitants. Ils se sont sentis obligés de visiter un centre d’accueil surpeuplé. D’une capacité de 250 places, des locaux hébergent près de 900 migrants. Et les habitants de Lampedusa attendent autre chose que de la langue de bois…
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte