Politique

Maroc : la liste du nouveau gouvernement dévoilée

Le roi du Maroc Mohammed VI, le 20 août à Rabat. © AFP

La nouvelle équipe gouvernementale, conséquence de la démission des ministres d'Istiqlal en juillet, a été rendue publique jeudi. À noter le départ de l'islamiste Saad Eddine Othmani du ministère des Affaires étrangères remplacé par Salaheddine Mezouar, le chef du Rassemblement national des indépendants (RNI, libéral).

On connaît enfin le nouveau gouvernement marocain. Plusieurs fois reportée, l’annonce a eu lieu, jeudi 10 octobre. Le roi Mohammed VI "vient de nommer le nouveau gouvernement" lors d’une cérémonie officielle au palais royal de Rabat, a déclaré Mustapha Ramid, le ministre de la Justice et des Libertés.

Les principaux changements dans le nouveau gouvernement sont le départ de l’islamiste Saad Eddine Othmani du ministère des Affaires étrangères et son remplacement par Salaheddine Mezouar, le chef du Rassemblement national des indépendants (RNI, libéral).

L’ancien ministre de l’Éducation, Mohamed El Ouafa, a lui été remplacé par Rachid Belmokhtar. Mohamed Hassad débarque à l’Intérieur en lieu et place de Mohand Laenser, alors que Mohamed Boussaid est nommé ministre de l’Économie et des Finances.

Autre changement, l’arrivée de Moulay Hafid Elalamy à l’Industrie, au Commerce, à l’Investissement et à l’Économie numérique. Il remplace Abdelkader AAMARA.

Six femmes

Ce nouveau gouvernement comprend six femmes, au lieu d’une seule dans l’ancienne équipe.

Le Premier ministre et leader du parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a mené tout l’été des négociations avec le RNI pour pallier le retrait de l’Istiqlal et éviter des élections anticipées.

En juillet, les six ministres de l’Istiqlal, alors principal allié des islamistes, avaient présenté officiellement leur démission au chef du gouvernement en juillet dernier, provoquant une crise gouvernementale à l’origine de ce remaniement.

(Avec AFP)
____

La liste du gouvernement

– Abdelilah Benkirane : Chef du gouvernement.
 
– Abdellah Baha : ministre d’État.
– Mohamed Hassad : ministre de l’Intérieur.
– Salaheddine Mezouar : ministre des Affaires étrangères et de la Coopération.
– Mustapha Ramid : ministre de la Justice.
– Ahmed Toufiq : ministre des Habous et des Affaires islamiques.
– Driss Dahak : secrétaire général du gouvernement.
– Mohamed Boussaid : ministre de l’Economie et des Finances.
– Mohand Laensar : ministre de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire national.
– Mohamed Nabil Benabdellah : ministre de l’Habitat et de la Politique de la ville.
– Aziz Akhannouch : ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime.
– Rachid Belmokhtar : ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle.
– Lahcen Daoudi : ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres.
– Aziz Rebba h: ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique.
– Moulay Hafid El Alamy : ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique.
– Mohamed Ouzzine : ministre de la Jeunesse et des Sports.
– Lahoucine Louardi : ministre de la Santé.
– Mustapha El Khalfi: ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement.
– Abdelkader Amara : ministre de l’Energie, des mines, de l’Eau et de l’Environnement.
– Lahcen Haddad : ministre du Tourisme.
– Bassima Hakkaoui : ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social.
– Ahmed Amine Sbihi : ministre de la Culture.
– Anis Birou : ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration.
– El Habib Choubani : ministre chargé des Relations avec le parlement et la société civile.
– Fatema Marouane : ministre de l’Artisanat, de l’Economie sociale et solidaire.
– Abdesslam Seddiki : ministre de l’Emploi et des Affaires sociales.
– Abdeltif Loudyi : ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de l’Administration de la Défense nationale.
– Cherki Draiss : ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur.
– Mbarka Bouaida : ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération.
– Mohamed El Ouafa : ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance.
– Mohamed Abbou : ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, chargé du Commerce extérieur.
– Abdeladim Guerrouj : ministre délégué auprès du ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle.
– Soumiya Benkhaldoun : ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres.
– Mohamed Najib Boulif: ministre délégué auprès du ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, chargé du Transport.
– Idriss Azami Idrissi : ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget.
– Mohamed Moubdii : ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration.
– Hakima El Hiti : ministre déléguée auprès du ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, chargée de l’environnement.
–  Charafat Afilal: ministre déléguée auprès du ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, chargée de l’eau.
– Mamoun Bouhadhoud : ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, chargé des petites entreprises et de l’intégration du secteur informel.
 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte