Société

Al-Jazira Sport veut poursuivre ENTV pour le piratage du match Algérie – Burkina

Al-Jazira Sport a fait part, lundi, de son intention de poursuivre en justice la télévision publique algérienne ENTV pour la retransmission illégale du match de football Algérie-Burkina Faso, dont la chaîne qatarie détenait les droits.

Par
Mis à jour le 14 octobre 2013 à 17:37

L’Algérien Sofiane Feghouli face au Burkinabé Charles Kaboré. © AFP

Al-Jazira Sport a annoncé, lundi 14 octobre, qu’elle allait poursuivre en justice la télévision publique algérienne ENTV pour avoir retransmis samedi le match Burkina Faso-Algérie (3-2), en barrage-aller des qualifications pour le Mondial-2014, dont la chaîne qatarie détenait les droits. Par conséquent, la Confédération africaine de football (CAF) aurait été saisie et aurait protesté auprès d’ENTV pour le "piratage audiovisuel" du match, faisant savoir aux responsables de la télévision algérienne qu’elle "se réservait le droit d’engager des poursuites judiciaires".

Le patron d’ENTV, Tawfik Khelladi, a pour sa part affirmé que la démarche de la chaîne était "légitime" compte tenu des contreparties exigées par Al-Jazira Sport, qui détient l’exclusivité des droits de retransmission dans la région des matches de barrages pour la Coupe du Monde 2014. "Nous avons négocié jusqu’à la dernière minute, a assuré M. Khelladi, puis nous avons pris une décision légitime concernant le droit des téléspectateurs à voir évoluer leur équipe nationale."Selon lui, Al-Jazira Sport réclamait 1,5 million de dollars et a "adossé ce prix à la condition de l’ouverture d’un bureau d’Al-Jazira en Algérie", des exigences si grandes qu’elles constituent un manquement à "rétrocéder les droits terrestres".

Chantage

Les autorités algériennes n’ont de fait jamais autorisé l’ouverture d’un bureau d’Al-Jazira. Mais l’ensemble de la presse algérienne dénonçait lundi un chantage du Qatar.

Pour le quotidien francophone Liberté, "ce chantage d’Al-Jazira est la conséquence de nos errements politiques, d’une diplomatie indécise et d’un positionnement approximatif vis-à-vis de ce micro-État dont on ne sait pas encore s’il est ami ou ennemi."

La rencontre de samedi à Ouagadougou a été remportée par les Burkinabè (3-2), à la suite notamment d’un penalty "imaginaire", très critiqué par une partie de la presse algérienne . Le match retour est prévu le 19 novembre à Blida (Algérie).

(Avec AFP)