Politique

Tunisie : la rappeur Klay BBJ a été acquitté en appel

| Par Jeune Afrique
Le rappeur tunisien Klay BBJ.

Le rappeur tunisien Klay BBJ. © AFP

Il a finalement remporté son combat judiciaire. Jeudi, le rappeur tunisien Klay BBJ, condamné à 21 mois, puis à 6 mois de prison pour outrage à des fonctionnaires, atteinte aux bonnes moeurs et diffamation en raison de textes chantés avec un autre musicien, Weld El 15, a été acquitté en appel. Weld El 15 n’avait en revanche pas contesté la première décision du tribunal. Il reste donc officiellement en cavale.

Condamné fin août par contumace à 21 mois de prison, sentence réduite en septembre à 6 mois, le rappeur tunisien Klay BBJ a finalement été acquitté en appel, jeudi 17 octobre, par le tribunal de Grombalia, à 45 kilomètres au sud de Tunis. Il était jugé pour outrage à des fonctionnaires, atteinte aux bonnes moeurs et diffamation en raison de textes qu’il a chantés avec un autre musicien, Weld El 15, lors d’un concert en août à Hammamet, station balnéaire au sud de Tunis.

Son compère, qui avait choisi de ne pas contester le premier verdict de 21 mois de prison, reste en revanche recherché par la justice tunisienne et est donc toujours en cavale. Les ONG de défense des droits de l’Homme accusent les autorités de chercher à juguler la liberté d’expression acquise de haute lutte lors de la révolution de janvier 2011.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte