Politique

Frères musulmans : début du procès de l’ex-président égyptien Mohamed Morsi

Par
Mis à jour le 4 novembre 2013 à 08:40

Poursuivi pour « incitation au meurtre », l’ex-président islamiste égyptien, Mohamed Morsi, destitué par l’armée le 3 juillet, est arrivé lundi au tribunal du Caire pour assister à l’ouverture de son procès.

Quatre mois après sa destitution par l’armée, Mohamed Morsi s’est présenté, le 4 novembre, devant le tribunal de Caire. L’ex-président égyptien est accusé d’"incitation au meurtre" de manifestants quand il était au pouvoir.

C’est en hélicoptère que Mohamed Morsi est arrivé au tribunal devant lequel il comparaît avec 14 autres responsables de son régime pour avoir "incité" les forces de l’ordre à tuer des manifestants, le 5 décembre 2012, a annoncé à l’AFP le chef de la police du Caire Osama al-Soghayar.

Morsi et Moubarak, même salle d’audience

Un autre responsable des forces de sécurité a confirmé à l’AFP l’arrivée de l’hélicoptère transportant l’ancien président islamiste dans la cour du tribunal qui siège au sein de l’Académie de police, dans un quartier de l’est de la capitale égyptienne. Il s’agit de la même salle d’audience où l’ex-président Hosni Moubarak, contraint de se démettre début 2011 au terme d’une des révoltes populaires du Printemps arabe, est également jugé pour son implication présumée dans le meurtre de manifestants.

Premier chef de l’État élu démocratiquement en Égypte, Mohamed Morsi est détenu au secret par l’armée depuis le 3 juillet, date de sa chute.

(Avec AFP)