Politique

Yasmina Khadra, Youssou N’Dour, George Weah… Ces personnalités qui rêvaient d’être président

L'écrivain algérien Yasmina Khadra (g) et le chanteur sénégalais Youssou N'Dour (d). © AFP

L'écrivain algérien Yasmina Khadra s'est déclaré samedi candidat à l'élection présidentielle de 2014 en Algérie. Avant lui, plusieurs autres personnalités non politiques du continent - sportifs, artistes, acteurs – ont lorgné le costume de président dans leurs pays respectifs. Revue d'effectif.

Alors qu’Abdelaziz Bouteflika entretient soigneusement le mystère autour d’un éventuel quatrième mandat, un candidat surprise à l’élection présidentielle algérienne de 2014 vient de se déclarer : Yasmina Khadra. Samedi 2 novembre, le célèbre romancier a confirmé qu’il comptait se lancer dans la course à El-Mouradia, rejoignant l’ancien chef du gouvernement, Ahmed Benbitour, et l’ex-ministre délégué au Trésor, Ali Benouari.

L’écrivain algérien rejoint ainsi le groupe des personnalités africaines non politiques ayant brigué la présidence de leurs pays. Issues d’horizons différents, elles se sont appuyées sur leur notoriété nationale pour briguer les plus hautes responsabilités de l’État ou simplement faire passer certaines idées. Voici notre sélection.

  • Yasmina Khadra, écrivain, Algérie

Yasmina Khadra est connu dans le monde entier pour ses romans à succès, comme Les hirondelles de Kaboul ou L’attentat. Samedi 2 novembre, il a annoncé qu’il se portait candidat à l’élection présidentielle algérienne de 2014. De son vrai nom Mohammed Moulessehoul, Yasmina Khadra est né en 1955 près de Béchar, dans le Sahara algérien. Il est lauréat de nombreux prix internationaux pour ses multiples ouvrages, dont plusieurs ont été mis en scène au théâtre ou adaptés au cinéma. L’écrivain, qui dirige actuellement le Centre culturel algérien (CCA) à Paris, a exclu tout parrainage d’un parti politique et affirmé qu’il allait "récolter des signatures" – la loi électorale impose aux candidats indépendants qu’ils récoltent au moins 60 000 signatures d’électeurs. Concernant son programme électoral, Yasmina Khadra est resté flou et a estimé que celui-ci viendra "quand (il aura) l’impression que (sa) proposition est bien accueillie".

  • George Weah, footballeur, Liberia

George Weah est une légende du football africain. Ancienne gloire du Paris Saint-Germain et du Milan AC, l’attaquant libérien est le premier footballeur du continent à décrocher le Ballon d’Or. En 2005, deux ans après l’arrêt de sa carrière aux Émirats arabes unis, "Mister George" se lance en politique et se présente à l’élection présidentielle au Liberia. Le scrutin est censé remettre le pays sur la voie démocratique après plusieurs années d’une guerre civile dévastatrice. Le 8 novembre 2005, il s’incline au deuxième tour (avec 40% des voix) face à Ellen Jonhson-Sirleaf, actuelle présidente et prix Nobel de la paix.

  • Youssou N’Dour, chanteur, Sénégal

Le chanteur sénégalais Youssou N’Dour est une star mondiale, qui a vendu des millions d’albums et donné des concerts aux quatre coins du globe. Artiste engagé, il s’est mobilisé pour plusieurs causes tout au long de sa carrière, comme la libération de Nelson Mandela ou la défense des droits des enfants. Il est aussi un homme d’affaire avisé, qui a fondé l’un des plus importants groupe de presse du Sénégal. Le 2 janvier 2012, à 52 ans, Youssou N’Dour annonce sa candidature à l’élection présidentielle de février face au chef de l’État Abdoulaye Wade, au pouvoir depuis 2000. Celle-ci sera refusée par le Conseil constitutionnel le 27 janvier. Le musicien se range alors derrière Macky Sall, qui, une fois président de la République, le nomme ministre de la Culture et du Tourisme. Remplacé lors du dernier remaniement ministériel en septembre 2013, Youssou N’Dour est désormais conseiller de Macky Sall et chargé de la promotion du Sénégal à l’étranger.

  • Adama Dahico, comique, Côte d’Ivoire

Tout le monde connaît Adama Dahico en Côte d’Ivoire. Le comédien et humoriste s’est fait connaître sur les planches avec la compagnie Les rigolos d’Abobo, qu’il a créée avec des amis. De son vrai nom Adama Dolo, il a également joué dans plusieurs séries télévisées à succès, au premier rang desquelles Docteur Boris. En 2010, ce natif du quartier populaire d’Adjamé, au nord d’Abidjan, décide d’imiter son modèle Coluche en se présentant à la présidence de son pays. Plaçant régulièrement les questions sociopolitiques au cœur de ses sketchs, l’humoriste confiait alors à JA qu’il "arrêterait de faire de la politique quand les hommes politiques arrêteront de jouer la comédie". Sans surprise, il ne passera pas le premier tour et se rangera ensuite aux côtés de son "ami" Laurent Gbagbo.

  • Vahömbey, chanteur, Madagascar

Roland Dieudonné Rabeharison, plus connu sous le nom de Vahömbey, est un chanteur populaire à Madagascar. Âgé de 54 ans, c’est aussi une figure de la société civile malgache. En avril 2013, il se présente, à la tête du parti Fanambinana Madagasikara (Fama), à l’élection présidentielle. Il ne récoltera que 0,7 % des voix.

  • Guimba, comédien, Mali

Habib Dembélé est originaire de San, au Mali. Comédien et acteur, "Guimba" (son nom de scène) a aussi écrit des romans, pièces de théâtre et poèmes. À 51 ans, il a joué dans plusieurs films et pièces au Mali, collaborant notamment régulièrement avec le réalisateur Cheick Oumar Sissoko. En 2002, en plein milieu de sa carrière, il se présente à l’élection présidentielle malienne. Il finira parmi les derniers du premier tour, avec 0,5% des voix. Plus récemment, au mois d’avril dernier, Habib Dembélé avait publiquement appelé à symboliquement proclamer Nelson Mandela "président de l’Afrique".

___

Benjamin Roger

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte