Politique

Nord-Mali : accrochage entre l’armée malienne et rebelles touaregs du MNLA

Des combattants touaregs, près de Ménaka. © AFP

Un bref échange de tirs a eu lieu vendredi entre soldats maliens et rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) dans une localité proche de Ménaka, dans le nord-est du Mali.

L’accrochage fut bref. Des soldats de l’armée malienne qui patrouillaient dans une localité à l’est de Ménaka (une zone à la frontière avec le Niger, dans le nord-est du Mali) ont brièvement échangé des tirs avec des rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), vendredi 8 novembre.

Selon plusieurs sources sécuritaires maliennes, l’accrochage a eu lieu lorsque que les soldats maliens ont riposté après avoir été pris pour cible par des hommes du MNLA. Les tirs avaient cessé en milieu d’après-midi.

Il est pour le moment difficile d’établir un bilan précis de ces heurts. "À la foire d’Amazragane, à 150 km à l’est de Ménaka, une patrouille de l’armée malienne a été accrochée par le MNLA, et le bilan côté MNLA est de trois morts, six prisonniers et un véhicule saisi. Côté armé malienne, il y a eu un blessé. En ce moment, tout est rentré dans l’ordre", a affirmé une des sources militaires jointe dans le Nord, qui a requis l’anonymat et n’a pas souhaité que sa zone d’affectation soit précisée.

Un responsable de l’armée joint à Bamako a, lui, affirmé qu’il y avait "eu un blessé côté Fama (Forces armées maliennes) et deux morts de l’autre côté".

Le MNLA n’ a pas encore commenté l’incident.

(Avec AFP)

 

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte