Politique

Mali : Valls annonce l’aide de la France pour la formation des forces de sécurité

Lors de sa visite au Mali, Manuel Valls a annoncé, dimanche, que la France apportera son aide pour former et équiper la police et la gendarmerie maliennes. Une assistance destinée à permettre au pays de « faire face aux problèmes sécuritaires, notamment dans le nord », selon le ministre français de l’Intérieur.

Par
Mis à jour le 18 novembre 2013 à 08:26

Manuel Valls et Ibrahim Boubacar Keïta, le 17 novembre à Bamako. © AFP

"Nous ferons en sorte que notre coopération, au-delà de la déclaration d’intention, puisse de se traduire très vite dans les actes, en termes de soutien, d’équipement de la police et de la gendarmerie pour faire face aux problèmes sécuritaires", a promis, le 17 novembre, le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, à la fin de son séjour au Mali.

Arrivé samedi dans la capitale malienne, il a rencontré à deux reprises le président malien Ibrahim Boubacar Kéïta. Invité par la presse à donner des détails sur l’aide logistique que son pays apportera au Mali, Manuel Valls a déclaré :"Il y aura la fourniture d’équipements de protection pour les policiers et les gendarmes qui agissent (…), des véhicules pour la gendarmerie et peut-être aussi évidemment des armes pour la police".

"Urgence"

"Mais avant d’équiper les forces de l’ordre du Mali, il faut préalablement les former et aider les autorités malienne"s, a ajouté le ministre français. "Il y a urgence, ici au Mali, à reconstruire un État de droit, et notre coopération se poursuivra également dans le domaine du renseignement", a poursuivi Manuel Valls, qui a quitté dimanche après-midi le Mali pour la Mauritanie, dernière étape de son périple africain.

Avant le Mali, il s’était rendu au Sénégal et en Côte d’Ivoire.

(Avec AFP)