Politique

La France offre à la Côte d’Ivoire 500 armes légères

À Abidjan, deuxième étape de sa tournée africaine, Manuel Valls, le ministre français de l’Intérieur, a remis samedi aux autorités ivoiriennes 500 pistolets automatiques et 50 ordinateurs. Un appui de la France à la réforme du secteur de la sécurité en cours en Côte d’Ivoire.

Par
Mis à jour le 18 novembre 2013 à 08:58

Remise de 500 pistolets automatiques aux autorités ivoiriennes, le 16 novembre à Abidjan. © AFP

Manuel Valls n’est pas venu les mains vides à Abidjan. Au cours d’une brève cérémonie à l’école de police de la capitale ivoirienne, le ministre français de l’Intérieur, en visite dans le pays, a remis, le 16 novembre, aux ministres ivoiriens de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, et de la Défense, Paul Koffi Koffi, des armes légères et des ordinateurs.

"L’appui de la France dans la réforme du secteur de la sécurité en cours est vivement apprécié au plus haut niveau de l’État. La cérémonie qui nous réunit ce matin [16 novembre] consacre la remise de 50 ordinateurs et de 500 pistolets à la police nationale et à la gendarmerie", a affirmé Hamed Bakayoko. Selon lui, "les 250 pistolets qui reviennent à la police dans le partage, permettront [à la Côte d’Ivoire] de lutter contre le grand banditisme".

"Renforcement des capacités"

Le ministre ivoirien a également plaidé pour "le renforcement des capacités des services de renseignements", en vue "d’anticiper et de faire face aux menaces qui ont plusieurs visages aujourd’hui".

"Je répondrai évidemment toujours très positivement à vos demandes, la formation des forces de sécurité, pour qu’elles quadrillent encore davantage le terrain et lutte contre toutes les formes d’insécurité et de délinquance, l’usage de la vidéo protection", a répondu Manuel Valls.

Après une décennie Gbagbo marquée par de vives tensions, les relations Paris-Abidjan sont désormais au beau fixe, et une coopération intense a repris, notamment dans les domaines économique et militaire.

Début novembre 2011, la France avait marqué la reprise de sa coopération avec les forces de sécurité ivoiriennes en leur remettant une trentaine de véhicules, au sortir de la crise postélectorale.

(Avec AFP)