Politique

Mali : Amadou Haya Sanogo, du coup d’État à la prison

Mis à jour le 29 novembre 2013 à 15:14

Interpellé à son domicile, emmené devant le juge et inculpé de « complicité d’enlèvement de personnes », le général Sanogo dort désormais en prison. Retour sur le parcours de ce militaire qui, en renversant le président Amadou Toumani Touré en mars 2012, a précipité son pays dans une crise sans précédent.

Le général a chuté. Celui qui s’imaginait en De Gaulle malien, restaurant la grandeur de son pays humilié, dort désormais en prison. Le 27 novembre, après plusieurs refus aux convocations de la justice pour être entendu dans l’affaire dite des "Bérets rouges", disparus le 2 mai 2012, Amadou Haya Sanogo a été cueilli à son domicile par des soldats et conduit dans le bureau du juge d’instruction Yaya Karembe. Auditionné puis inculpé pour "complicité d’enlèvement de personnes", il a ensuite été placé sous mandat de dépôt.

Pour l’auteur du coup d’État de mars 2012 contre le président Amadou Toumani Touré (ATT), la fin de l’histoire est brutale. Du camp de Kati à sa promotion au grade de général en passant par son rôle obscur durant la transition, retour sur le parcours de ce capitaine putschiste qui a précipité le Mali dans la tourmente.

___

Benjamin Roger