Diplomatie

Le président sud-africain Jacob Zuma ne participera pas au sommet de l’Élysée

Le président sud-africain Jacob Zuma, le 4 novembre 2013 à Pretoria. © AFP

Jacob Zuma ne participera pas au sommet de l'Élysée pour la paix et la sécurité en Afrique, organisé vendredi et samedi à Paris. Le président sud-africain doit se rendre à une importante réunion de son parti, l'ANC, en vue de l'élection présidentielle de 2014.

Sa participation avait été annoncée, mais le président sud-africain Jacob Zuma ne participera finalement pas au sommet de l’Élysée pour la paix et la sécurité en Afrique, à Paris, les vendredi 6 et samedi 7 décembre. Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Clayson Monyela, la ministre Maite Nkoana-Mashabane "représentera l’Afrique du Sud" à sa place.

La présence de Jacob Zuma avait initialement été annoncée durant la récente visite d’État du président français François Hollande à Pretoria, les 14 et 15 octobre. Le président sud-africain doit participer à une importante réunion de son parti, l’African National Congress (ANC), durant laquelle le candidat à l’élection présidentielle de 2014 – probablement Zuma – devrait être désigné.

>> Lire aussi Afrique-France : qui participera au Sommet de l’Élysée ?

L’Afrique du Sud est un acteur diplomatique et militaire de poids sur le continent et chantre du rôle des Africains dans la sécurité de leur propre continent. Elle compte 700 militaires au Soudan et environ 2 000 militaires autres dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), au sein de la Monusco et de la Brigade d’intervention déployée cette année.

Selon Clayson Monyela, la ministre Maite Nkoana-Mashabane doit arriver à Paris mercredi. D’après un communiqué, elle est rentrée dimanche d’une visite à Goma (est de la RDC) où elle a remis un "message spécial" au président congolais Joseph Kabila. Elle a également rencontré les soldats sud-africains, servant dans la Brigade aux côtés de Tanzaniens et Malawites. "Durant sa rencontre avec le président Kabila, Mme Mashabane a réaffirmé l’engagement de l’Afrique du Sud en faveur d’une consolidation de la paix dans la région des Grands Lacs", indique le communiqué.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte