Société

Revivez l’ouverture du sommet de l’Élysée

Une quarantaine de chefs d’État et de gouvernement africains se sont réunis, vendredi et samedi, à Paris, à l’occasion du sommet de l’Élysée pour la paix et la sécurité. Un évènement marqué par le décès de Nelson Mandela et le début de l’intervention française en Centrafrique. Revivez les événements de la journée.

Mis à jour le 6 décembre 2013 à 13:19

François Hollande, lors du sommet de l’Élysée. © AFP

Mis à jour à 17h49.

L’ouverture du sommet de l’Élysée pour la paix et la sécurité, vendredi 6 décembre à Paris, a été bousculé par l’actualité. Alors qu’une quarantaine de dirigeants africains se retrouvaient dans la capitale française à l’invitation du président François Hollande, le monde a appris jeudi soir le décès de Nelson Mandela, héros de la lutte anti-apartheid et premier président noir d’Afrique du Sud. La situation en Centrafrique, où l’armée française a débuté son intervention, devait également être au coeur des débats.

>> Voir notre dossier spécial sur le sommet de l’Élysée

Après avoir accueilli ses hôtes africains sur le perron de l’Élysée, le président Hollande a prononcé à 14h00 (locale) un discours pour l’ouverture du sommet. Hailemariam Desalegn, Premier ministre de l’Éthiopie et président en exercice de l’Union africaine (UA), ou encore Ban Ki Moon, secrétaire général des Nations-Unies, ont également prononcé une allocution. Les chefs d’État et de gouvernement se réunissaient ensuite pour une séance de travail à huis clos consacrée à la "paix et à la sécurité en Afrique". Il y était notamment question des menaces transversales qui pèsent sur le continent, telles que le terrorisme, la piraterie, ou les trafics d’êtres humains et de drogue.

Ce liveblogging est clos, mais vous pouvez retrouver les tweets corespondants à l’événement dans l’historique de ce compte.