Politique

Centrafrique : bientôt des troupes européennes aux côtés des Français

Le ministre français des affaires étrangères, Laurent fabius.

Le ministre français des affaires étrangères, Laurent fabius. © Antonin Borgeaud pour J.A.

Selon Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, qui s’est exprimé mardi à l’Assemblée nationale, d’autres pays européens vont déployer des troupes au sol en Centrafrique. Une information confirmée par une source militaire belge qui affirme que la Belgique envisage d’envoyer 150 soldats pour protéger notamment l’aéroport de Bangui.

Mis à jour le 17/12 à 18 heures 38.

La France ne sera plus seule en Centrafrique. Mardi 17 décembre, à l’Assemblée nationale, Laurent Fabius a annoncé le déploiement de troupes européennes en renfort des troupes françaises déjà engagées : "Nous aurons bientôt des troupes au sol qui seront apportées par nos collègues européens" a-t-il déclaré.

Le ministre français des affaires étrangères n’a cependant pas précisé quels étaient les pays qui déploieraient leurs troupes. Mais selon une source militaire belge, la Belgique envisage d’envoyer 150 soldats pour une mission de protection des aéroports en Centrafrique. "Le gouvernement belge, qui a déjà donné son feu vert à la mise à disposition de l’opération Sangaris d’un avion de transport gros-porteur Airbus A330 et d’un avion de transport tactique C-130 Hercules, étudie la faisabilité d’aller plus loin, à la suite d’une demande informelle de Paris", a précisé la même source ayant requis l’anonymat.

"Demande officielle de la France" attendue

"Il s’agit de troupes de protection, soit quelque 150 hommes", a-t-elle ajouté, en expliquant qu’ils pourraient être déployés pour sécuriser des aéroports, dont celui de Bangui, qui pose le plus de problèmes. "Ils pourraient être déployés à partir de fin janvier, en même temps que le C-130", a-t-il souligné.

"Une décision officielle ne sera prise par le gouvernement belge que lorsque Paris en aura fait la demande officielle, ce qui n’est pas encore le cas, mais elle devrait être positive", a encore assuré cette source.

Plus tôt dans la journée, l’armée français menait une opération de désarmement dans un quartier du nord de Bangui où vivent une majorité de chrétiens.

(Avec AFP)

 

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte