Sencirk : quand le cirque sénégalais fait son show en France

La troupe Censirk au Cirque électrique, le 19 décembre. © Mathieu Olivier/JA

Composée d'une quarantaine de membres, dont une douzaine quasi permanents, l'association dakaroise Sencirk est la seule structure sénégalaise enseignant et pratiquant les arts du cirque. Présente à Paris dans le cadre du tandem Paris-Dakar, porté par l'Institut français, elle présente au cirque électrique le spectacle "I am a man", jusqu'au 29 décembre. Reportage.

Les arts du cirque se chauffent au soleil d’Afrique en ce mois de décembre pluvieux à Paris. Dans le cadre du tandem Paris-Dakar, à l’invitation de l’institut français, la troupe dakaroise Sencirk, seule structure du genre au Sénégal, partage la scène du cirque électrique, dans le 20e arrondissement de la capitale française, et présente un spectacle, "I am a man", mêlant poésie, acrobatie, musique africaine et rock’n’roll.

L’occasion d’apprendre, au contact d’un cirque européen plus technique, et surtout qui dispose de plus de moyens que son homologue du Sénégal. "La différence, c’est avant tout les moyens", explique Motou, l’un des artistes de Censirk, composé d’une quarantaine de membres. "Au Sénégal, il est possible de vivre du cirque parce que nous sommes encore très peu nombreux à pouvoir donner des cours, mais pour l’instant, c’est quand même un peu difficile", ajoute-t-il.

Voir notre reportage vidéo "Quand le cirque sénégalais débarque à Paris" :


Quand le cirque sénégalais débarque à Paris par Jeuneafriquetv

>> Lire aussi : "L’Afrique débarque à Paris pour la coupe du monde de slam"

Encore à la recherche d’un local fixe pour sédentariser l’association, Censirk espère étendre ses activités, en profitant du soutien de l’Institut français, de la coopération suédoise et de la ville de Dakar. "Il y a des exemples de pays où le cirque est bien développé, comme en Guinée", explique Olivier Guillochon, coordinateur événementiel de Censirk, "mais au Sénégal, ça n’est pas encore vraiment le cas". En spectacle à Paris jusqu’au 29 décembre, auparavant en tournée à travers le Sénégal et la Gambie, Censirk espère bien changer la donne.

_________________

Par Mathieu OLIVIER

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte