Politique

Affaire Dieudonné : Rachida Dati tacle Manuel Valls et Christiane Taubira

Rachida Dati sur le plateau de RMC/BFMTV le 8 janvier. © Capture/BFMTV

Rachida Dati s'est exprimée sur la réaction du ministre français de l'Intérieur face aux dérapages à répétition de l'humoriste Dieudonné.  Pour l'ex-garde des Sceaux (UMP), Manuel Valls en fait trop.

Interviewée mercredi 8 janvier sur RMC et BFM TV, Rachida Dati s’est exprimée sur l’affaire Dieudonné. Pour l’ex-garde des Sceaux (UMP), les propos antisémites de l’humoriste "tombent sous le coup de la loi, il faut donc les condamner et les dénoncer."

Mais selon elle, le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, en fait trop. "Je trouve que cette hyper médiatisation donne un écho et une tribune à Dieudonné qu’il n’aurait jamais eus. Je pense que Monsieur Valls fait une diversion (…) en mobilisant de manière excessive sur cette affaire", déclare-t-elle.

Quant à la circulaire du ministre de l’Intérieur visant à interdire les spectacles de Dieudonné, elle la juge " très compliquée à mettre en œuvre". 

L’entretien complet de Rachida Dati le 8 janvier sur RMC/BFMTV.

"J’espère que Monsieur Valls sait très bien ce qu’il fait, parce que le pire serait que Monsieur Dieudonné fasse des recours, qu’il gagne et que l’État soit obligé d’indemniser avec nos impôts. Ça c’est choquant", a-t-elle ajouté.

>> Lire aussi : "Il ne faut surtout pas interdire Dieudonné, c’est ce qu’il cherche" (Jean-Paul Gautier)

Concernant l’aspect juridique de cette interdiction, l’eurodéputée a affirmé craindre "qu’elle ne soit qualifiée comme une atteinte à la liberté de réunion ou d’expression", rappelant que le motif de "trouble à l’ordre public", qui a été "restreint dans son utilisation", est un motif de condamnation et "pas d’interdiction".

La maire du VIIe arrondissement de Paris en a profité pour dénoncer l’inaction de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui, selon elle, "en tant que ministre de la Justice, (elle) devrait parler aux préfets qui sont très mal à l’aise avec cette circulaire". Et d’ajouter : "Les moyens mis en œuvre par monsieur Valls devraient être donnés au ministre de la Justice pour que les procureurs puissent poursuivre monsieur Dieudonné et le faire condamner" et "faire exécuter toutes les condamnations".

L’humoriste, sous le coup d’une enquête pour blanchiment d’argent au Cameroun, a été condamné à plusieurs reprises depuis dix ans. Soupçonné d’avoir organisé son insolvabilité, Dieudonné ne s’est pas acquitté à ce jour des 65 000 euros d’amendes que lui réclame l’État français.

_________

Jean-Sébastien Josset

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte