Sport

Football : Michel Platini sceptique sur le « Ballon d’or » à la sauce Fifa

Michel Platini (à g.) et Joseph Blatter.

Michel Platini (à g.) et Joseph Blatter. © AFP

La remise du Ballon d’or 2013 au portugais Cristiano Ronaldo plutôt qu’au français Franck Ribéry le 13 janvier a offert à Michel Platini l’occasion d’égratigner la Fifa et (indirectement) son président, Sepp Blatter.

Et dire que ces deux-là s’adoraient… En public, Sepp Blatter, le président de la Fifa et Michel Platini, qui dirige l’UEFA, assurent que leurs relations sont au beau fixe, et qu’ils sont d’accord à peu près sur tout. Mais plus personne n’est dupe, et la dernière charge en date, signée Platini, devrait logiquement un peu plus plomber l’ambiance entre les deux institutions. Lundi soir à Zurich, alors que le Portugais Cristiano Ronaldo (Real Madrid) venait de recevoir le Ballon d’or 2013 devant l’Argentin Lionel Messi (FC Barcelone) et le Français Franck Ribéry (Bayern Munich), l’ancien capitaine des Bleus a clairement affiché son scepticisme sur le système de vote choisi par la Fifa pour attribuer cette distinction.

>> À lire aussi : La coupe du monde 2022 au Qatar aura lieu "entre le 15 novembre et le 15 janvier"

Au micro de L’Équipe 21, Platini a livré le fond de sa pensée. "Je suis déçu pour Ribéry. Donc l’an prochain, on va revenir et ce sera Ronaldo-Messi, puis dans deux ans Messi-Ronaldo, dans trois ans Ronaldo-Messi ? Pendant 50 ans, le Ballon d’or a tenu compte du palmarès sur le terrain. Là, c’est plutôt basé sur la performance globale des joueurs, et ça pose problème. Même si Ronaldo est un très grand Ballon d’or. Il y a un petit quelque chose qui a changé dans le Ballon d’or depuis qu’il est passé à la Fifa". Pour rappel, le Ballon d’or Fifa est attribué d’après les votes d’un panel de journalistes internationaux, des capitaines de sélections nationales et des sélectionneurs nationaux.

Cette déclaration va forcément alimenter les conversations, alors que l’élection pour la présidence de la Fifa est prévue en mai 2015 à Zurich. Pour l’heure, aucun des deux hommes n’a officialisé sa candidature.

____________

Alexis Billebault, à Zurich
 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte