Politique

Égypte : 98,1% de « oui »et 38,6% de participation au référendum constitutionnel

Une Égyptienne entièrement voilée vote au Caire le 15 janvier 2014.

Une Égyptienne entièrement voilée vote au Caire le 15 janvier 2014. © AFP

Le « oui » l’a emporté par 98,1%, avec 38,6% de participation, au référendum constitutionnel en Égypte, a annoncé samedi la commission électorale, le pouvoir dirigé par les militaires ayant considéré par avance qu’un tel résultat légitimerait la destitution du président islamiste Mohamed Morsi.

Le gouvernement mis en place par les militaires avait averti qu’il considérerait un taux de participation supérieur à celui du référendum constitutionnel de 2012, lorsque M. Morsi était au pouvoir, (32,9%) comme une victoire qui justifierait dans les urnes la destitution et l’arrestation du seul président jamais élu démocratiquement en Égypte.

Les pro-Morsi accusent les militaires d’avoir perpétré un coup d’État le 3 juillet dernier. Le nouvel et populaire homme fort de l’Égypte, le général Abdel Fattah al-Sissi, avait lié son sort à la participation à ce référendum, organisé mardi et mercredi, en annonçant trois jours avant le scrutin qu’il se présenterait à la présidentielle de 2014 si le peuple le réclame.

La consultation populaire avait donc pris la forme d’un plébiscite, en pleine vague de répression sanglante visant les partisans de M. Morsi, les Frères musulmans en particulier.

(AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte