Politique

Centrafrique : Nourredine Adam brièvement arrêté à Douala

Ancien chef des services de sécurité de Michel Djotodia et numéro deux de l’ex-Séléka, Nourredine Adam a été brièvement arrêté à Douala, au Cameroun.

Mis à jour le 20 janvier 2014 à 19:04

Nourredine Adam, l’ancien chef des services de sécurité de Michel Djotodia. © Vincent Fournier/J.A.

Noureddine Adam, ancien chef des services de sécurité de Michel Djotodia, le président déchu, a été brièvement interpellé à Douala par les autorités camerounaises, a-t-on appris de sources diplomatiques.

L’ex-numéro deux de la séléka avait quitté Bangui vendredi soir pour le Bénin, où il devait rencontrer Djotodia. C’est lors de son escale dans la capitale économique camerounaise que Nourredine Adam a été arrêté. Bénéficiant toujours de son statut de ministre d’Etat et d’un passeport diplomatique, il a ensuite été relâché sans que l’on sache s’il avait ensuite quitté Douala.

>> Lire aussi  : 5 choses à savoir sur Catherine Samba Panza, la nouvelle présidente de transition

Depuis quelques semaines, les militaires français de l’opération Sangaris surveillent comme le lait sur le feu ses allées et venues. Considéré comme le plus organisé et le plus professionnel des "généraux" de l’ex-Séléka, cet ancien garde du corps de Cheikh Zayed à Abou Dhabi, formé à l’académie de police du Caire et qui affirme avoir passé quatorze mois au sein des forces spéciales israéliennes, est en outre déterminé et passablement anti-Français, après avoir été proche du régime tchadien.

Avec trois cents hommes disciplinés et "surarmés", si l’on en croit les officiers de Sangaris, Adam contrôle actuellement la localité de Bria, la capitale du diamant, dans l’est de la Centrafrique. Autrement dit : le coffre-fort.

________

Par Vincent Duhem